jeudi 14 juin 2018

Qu'ils aillent se faire voir...

Depuis des années j'interviens régulièrement pour dire tout l’intérêt que représentent les commerçants pour la ville d'Annecy. J'ai pris une position contre le centre des congrès à Albigny y compris parce que je pense que ce centre doit être plus proche du centre-ville pour bénéficier aux commerçants. En 2014, j'avais inscrit dans mon programme, contre l'avis de certains écologistes, la réalisation de 2 parkings dans le centre-ville pour permettre aux clients des commerçants de mieux se garer. Régulièrement je suis intervenu sur le problème des terrasses, non pour soutenir les commerçants, mais parce que je pense que les commerces (et donc les commerçants) sont utiles à la vie de la cité, à nos modes de vie. Ils sont des lieux de rencontres, où la vie... vit.

Bien qu'originaire de la gauche, je me suis souvent prononcé en faveur du commerce notamment de proximité, en promettant par exemple un droit de préemption commercial en 2014.

J'ai pris tous les coups pendant que d'autres, à gauche notamment mais pas seulement, me disait : "qu'est-ce que tu t'emmerdes avec les commerçants, ils votent tous à droite". Je répondais toujours : je n'ai pas été élu pour satisfaire telle ou telle corporation, mais l’intérêt général des Annéciens et d'Annecy.

Depuis 2 ans, j'ai moi-même d'un certaine manière mon propre commerce. Fils de commerçant, faisant de la vente directe moi-même je croyais n'avoir rien à prouver dans ce domaine. Et pourtant...

Pourtant voilà qu'il me remonte aux oreilles que chez les responsables des syndicats des commerçants d'Annecy on dit de moi que je prends position par opportunisme, par calcul politique. Pour certains j'irais même jusqu'à "manipuler" certains commerçants (c'est dire à la fois ma force de persuasion et la faible intelligence qu'ils prêtent à leurs collègues "manipulés") pour embêter la mairie et faire de la politique politicienne.

Ceux-là n'ont pas compris (certainement pas lu) mes prises de position. Je défends le commerce parce qu'il est bon pour l’intérêt commun des Annéciens. Je ne défends pas "les commerçants" comme corporation pour leur soutirer des votes. Je défends les commerçants car ce sont eux qui font vivre ces lieux utiles aux Annéciens. Et puis je n'ai jamais penser en termes de "votes" à "aller chercher" mais en termes de convictions.

Vous savez quand j'entends de telles conneries (car il n'y a pas d'autres mots), qui sont ni plus ni moins que le discours répandu partout par notre maire pour me décrédibiliser, je me dis : "qu'ils aillent tous se faire voir". S'ils sont assez cons pour croire de tels discours, sans même prendre le temps de lire ou voir ce que j'ai pu dire depuis des années sur tous ces sujets, c'est qu'ils n'en valent vraiment pas la peine.

Dorénavant, ils pourront toujours appeler, mon téléphone sera éteint. On ne méprise pas un individu en répandant de telles mensonges impunément.

Je continuerai de dire ce que je crois juste et vrai en toute indépendance et liberté comme cela a toujours été le cas. On peut bien me taxer d'opportuniste, de profiteur, donc de malhonnête (ce qui est pour moi l'insulte suprême quand on sait ce que j'ai déjà payé de mon engagement au service des Annéciens) je ne me tairai pas et je laisserai ces grincheux dire dans mon dos sans me connaitre.

Je leur souhaite de trouver des alliés et des soutiens auprès de M. Rigaut. Là au moins, point de polémiques ou de critiques (comme si dire qu'on n'est pas d'accord était toujours polémique!). Un ex-SNCF qui ne connait rien au commerce (qui sait même pas ce qu'est une entreprise) sera surement meilleur à défendre l'intérêt des commerçants.

Et je continuerai à voir les amis commerçants que j'ai, à leur parler et à échanger avec eux sans les prendre pour des benêts "faciles à manipuler" ce qu'ils ne sont vraiment, mais alors vraiment pas.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire