mardi 29 mai 2018

Centre des congrès à Albigny : au point mort grâce à la mobilisation citoyenne



Jeudi soir, l'agglomération du Grand Annecy sera amenée à voter son compte administratif 2017, c'est-à-dire le bilan de ce qui s'est passé en 2017 au niveau du budget.

Lors du vote du budget (prévisionnel) 2017 par l'agglomération en Avril 2017, il était inscrit une ligne de 6 750 000 euros pour le "nouveau" centre des congrès d'Albigny. Cette ligne était déjà un report de la même somme de 2016, qui elle-même faisait suite à un report de 2015...

J'étais alors intervenu pour m'élever contre cette somme astronomique et contre l'insincérité de ce budget car tout le monde savait qu'avec les procédures juridiques en cours, rien n'avancerait (lire l'article que j'avais écrit ici). Mais Messieurs Rigaut et Accoyer, accompagnés par tous les nouveaux élus des autres communautés de communes qui nous avaient rejoint (quelle déception je dois bien l'avouer car je pensais ces élus plus pragmatiques, mais passons), avaient de nouveau jouer de leurs arguments fallacieux traditionnels.

En juin 2017, lors du budget supplémentaire, l'exécutif avait finalement changé d'avis et retiré une partie de cette somme (face au mur de la réalité) pour ne garder qu'une enveloppe de 913 837 € correspondant à des acquisitions et des frais d'études.

Au final, le compte administratif (ce qui a réellement été dépensé) fait ressortir une somme globale de 541 634.10 € correspondant uniquement à des frais d'études... En 2017 encore, le contribuable a payé des frais d'études pour plus de 500 000 euros pour un projet mort-né. Pourquoi cet entêtement à gaspiller l'argent public ?

D'une enveloppe initiale à 6 750 000 euros, nous avons donc dépensé 541 634.10 € soit 8% du montant initialement prévu. C'est un plaisir car cela montre que notre travail, celui des associations et des citoyens, ainsi que de quelques élus, porte ses fruits. Ce projet est enterré mais continue à nous coûter de l'argent.

Cette année, pour le budget 2018; l'exécutif a de nouveau reporté cette somme de 6 750 000 euros... sans aucun risque de la dépenser !

Ce qui m'énerve le plus dans ce jeu de dupes, c'est qu'à côté on nous explique qu'on n'a pas d'argent pour construire des piscines, pour faire des transports en commun dignes de ce nom. Pourtant tous les budgets depuis 2015 sont votés à l'équilibre avec systématiquement une somme de plus de 6 millions pour un centre des congrès mal placé. On pourrait donc, avec la même rigueur budgétaire, le même sérieux, la même légalité, proposer des budgets qui inscrivent la même somme d'argent, mais cette fois non pas pour réaliser un blockhaus en bord de lac mais des transports en commun utiles à tous, des infrastructures sportives et/ou associatives et culturelles qui créeraient emplois, richesses et services publics pour tous.

Lorsque je parle d'alternative à construire pour changer de route et revenir à l'essentiel, c'est de cela dont je parle : connaitre les chiffres et les budgets, proposer des projets pragmatiques et finançables, et faire les bons choix pour les habitants du bassin de vie. La caricature que certains veulent me coller n'a jamais résisté à l'épreuve des faits et de mes écrits. Et vous en êtes depuis 10 ans les témoins !

Quand vont-ils enfin se décider à abandonner ce projet ? Mystère. Il serait temps qu'on apporte de vraies solutions au secteur du tourisme d'affaire, non ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire