mercredi 2 mai 2018

Conseil communal de lundi soir


Lundi soir se tenait le conseil communal de la commune déléguée d'Annecy (historique).

Parmi les points à l'ordre du jour apparaissaient les subventions pour équipements (ordinateurs, tables, bureaux...) des MJC et centre socio-culturels. Face à la faiblesse des montants proposés (environ 500€ par structure... combien d'ordinateurs cela permet-il d'acheter ?) nous nous sommes abstenus.

Par ailleurs j'ai posé 3 questions en fin de conseil:
1) L'avenir du parc des Capucins. Face à la mobilisation citoyenne grandissante (notamment grâce au travail d'information de l'association des Amis du domaine des Capucins) pour sauver le parc, j'ai demandé à notre maire délégué de tout mettre en oeuvre pour arrêter le projet. Il n'est jamais décrédibilisant de reconnaître qu'on s'est trompé et de faire machine arrière. Mais M. Puthod et sa majorité sont restés droits dans leurs bottes.

2) Alors que le festival d'animation va se tenir dans un peu plus d'un mois, j'ai demandé quels étaient les événements et animations prévus pour mieux associer la population (écrans géants dans les quartiers, accès aux salles de projection...) et mieux impliquer les autres communes déléguées. Il m'a été répondu qu'une réflexion était en cours (c'est presque lassant cette réponse pour botter en touche systématiquement...) mais que pour cette année (encore !!!) rien ne changerait...

3) Alors que notre ville va recevoir en juillet une étape du tour de France, j'ai interrogé la mairie sur les actions prévues pour valoriser cet événement (pavoisements, décorations de la ville...) et impliquer les habitants pour en faire une vraie fête populaire (avec par exemple des ateliers de création de petits vélos à accrocher aux fenêtres, etc...). Rien n'est prévue. Annecy est assez belle comme cela ! Seuls les commerçants (et je les en remercie) vont faire une cation à cette occasion.

Enfin, suite à une interview donnée dernièrement dans laquelle je regrettais que rien n'avance sur le Haras, M. Puthod s'est cru obligé de faire un point sur le dossier. Nous avons appris (alors que nous avons été éjectés du groupe de travail sur le dossier) qu'un projet de reconfiguration du site était à l'étude impliquant l'installation de verrières (type jardins d'hiver) le long des écuries sur la rue Jaurès et potentiellement le doublement du manège ainsi que l'abattement du mur d'enceinte en plusieurs endroits. Alors que pendant des années, la même majorité répétait que tout était classé et qu'on ne pouvait rien toucher, il semble que le son de cloche ait largement évolué...

Nous avons surtout appris que les écuries seraient consacrées à la réalisation de la halle gourmande. Or, ce concept flou, polymorphe semble bien pratique pour le maire puisqu'après avoir dit plusieurs fois publiquement que notre proposition d'un marché couvert moderne, d'une halle des producteurs locaux, était une erreur, un mauvais projet... M. Puthod nous a expliqué ce qu'était pour la majorité une halle gourmande. Il s'agit de stands de vente de produits en partie confectionnés sur place...

Bref, la majorité a repris notre idée de halle (marché couvert avec possibilité de consommation sur place avec des animations comme cela se fait dans toutes les halles de France) mais n'accepte pas de le dire et de le reconnaitre. Pendant 4 ans, parce que c'était notre idée, ils ont tergiversé proposant tantôt une brasserie haut de gamme, tantôt des magasins alignés les uns les autres, pour finalement se ranger à notre idée.

Nous avons perdu 4 ans. Tout cela parce que l'idée ne venait pas d'eux. C'est affligeant. Avec nous aux manettes, ce projet serait largement en train de sortir de terre et qu'on arrête de nous bassiner avec les aspects techniques. Nous aussi nous aurions su nous entourer des bons techniciens qui auraient mis en application cette idée (car porter des idées c'est cela le role des politiques : fixer le cap et donner l'impulsion).

Si beaucoup nous dirons qu'il faut se réjouir que notre idée soit reprise, je continuerai de dire qu'il vaut toujours mieux voter pour l'original que la copie : on perd moins de temps et d'argent. Ce n'est pas que nous avions en 2014 une boule de cristal. C'est juste que nous avions préparé notre programme 2 ans à l'avance, allant voir tous les acteurs, répertoriant les besoins, nous entourant des experts... Bref, nous préparant un vrai programme pour Annecy et les Annéciens ce que devrait être une élection !

Il nous reste cependant 2 combats à mener sur ce dossier :
1) nous battre pour que la gouvernance de cette halle reste locale (pourquoi pas une SCIC avec les commerçants et les consommateurs) et non pas, comme cela est prévu, qu'elle soit confiée à un groupe financier extérieur qui voudra faire du fric et donc gonfler les loyers (conditionnant ainsi les "marques" et "produits" vers du haut de gamme).
2) nous battre pour que cette halle soit d'abord réservée aux producteurs locaux et apparaisse comme une vitrine de nos savoir-faire. Une fête du reblochon tous les 8 Mai c'est bien, mais une vraie place pour un stand de reblochons dans une halle toute l'année : c'est beaucoup mieux, par exemple).

Une halle populaire, dont les produits restent abordables, véritable vitrine de nos produits et savoir-faire locaux, voila ce qui reste l'enjeu. Car certains rêvent de corner de Fauchon, Chateau Petrus ou parfums Dior...

On avance, avec une perte de temps et d'argent préjudiciable... Mais la route reste longue.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire