mardi 17 avril 2018

In Annecy Moutains



Depuis quelques mois, les collectivités locales et les acteurs économiques et touristiques du territoire "Lac d'Annecy - Aravis - Annecy" ont décidé de créer une nouvelle marque de territoire pour promouvoir la destination à l'international : In Annecy Moutains.

Entre lac, montagnes, stations et ville, cette marque vise à offrir une marque globale attractive pour le tourisme.

Je salue cette volonté de travailler en commun. Je l'appelais de mes vœux depuis bien longtemps. La compétition internationale en matière de visibilité et d'attractivité impose de se réunir et de proposer des packs "multi-facettes" proposant diverses activités. La complémentarité lac et montagnes est indéniable.

Cependant cette marque a deux limites :

1) In Annecy Moutains visait à promouvoir une destination à l'international. Mais Annecy qui sait où ca se trouve quand vous êtes à Los Angeles, Tokyo, Sydney, Le Cap ou Buenos Aires? Moi qui voyage un peu, notamment en Europe je peux vous dire que même à Rome on ne sait pas situer Annecy... C'est dommage de vouloir promouvoir une destination que peu d'étrangers connaissent... Je crois que c'est de nouveau la preuve d'un géocentrisme annécien bien connu : "Annecy le centre du monde". Et bien non !

Pour moi, la marque "Aix les Bains, Riviera des Alpes" est bien plus pertinente, plus intelligente. On a les mots "alpes" donc tout le monde d'Arabie Saoudite à l'Inde en passant par la Russie sait où sont les Alpes. Et le mot "Riviera" donne déjà un avant gout de vacances, d'eau, de plages, de fête et un peu de luxe... Bref, on touche dans le mille...

In Annecy Moutains, pour le texan CSP+ ou l'oligarque russe c'est inodore, incolore, insipide. Ca n'évoque rien. Objectivement le nom de marque manque complètement la cible visée. J'espère juste qu'on n'a pas payé trop cher l'agence de com qui nous a trouvé ce nom... Et puis je veux dire aux élus : sortez un peu d'Annecy, allez voir le monde, et vous comprendrez qu'Annecy n'est pas le nombril du monde et qu'il faut travailler encore et toujours notre notoriété sans penser que c'est acquis.

2) La seconde limite est qu'il est bien de promouvoir un destination commune mais comment on se déplace entre Annecy et Faverges, Annecy et les Aravis ? Le touriste américain qui loge à Talloires et veut aller passer la journée au Grand Bo, il y va comment ? Lui qui est arrivé en avion à Cointrin, il rejoint Annecy en taxi ? Il va au marché de Faverges à pied ?
Il est tant de proposer une vraie offre de mobilité si on veut effectivement gagner l'ambition d'une destination "tout compris" avec ses territoires complémentaires. Il faut garantir la possibilité de se déplacer à l'intérieur de "In Annecy Moutains". Sans cela, on ne peut pas faire croire à des spots différents sous papier glacé et vendre le rêve d'un territoire mêlant neige et lac sans garantir la mobilité entre les deux.

Je le redis : l'idée générale est bonne et ce n'est pas moi qui l'ait porté, bien seul à l'époque notamment au moment des dernières municipales, qui vais critiquer l'ambition. Oui, il faut se positionner sur le marché touristique international (sans oublier la clientèle régionale, mais là aussi je note une très bonne inflexion des politiques menées par l'office du tourisme) avec une offre diversifier et complémentaire. Bien sûr que le lac et la montagne c'est vendeur... pour peu qu'on puisse se déplacer de l'un vers l'autre... Et pour peu qu'on sache situer d'un coup d'oeil cette destination sur une carte mondiale en se délaissant un peu d'un géocentrisme.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire