vendredi 15 décembre 2017

Nos enfants ne sont pas leur priorité



Le 23 octobre dernier paraissait dans le Dauphiné libéré une interview dans laquelle je disais : "Elle [le fusion des communes] est en train de tourner au fiasco parce qu'elle a été mal préparée." Je vous rassure, je n'ai aucun don surnaturel... Mais j'écoute et j'entends les citoyens et les agents des services de la ville. Et ce que vous me dites ne va malheureusement pas dans le bon sens.

Une chose est vraie, depuis la fusion des communes, ce sont nos enfants qui trinquent ! 

1- Les crèches

Depuis 2 jours, les parents ont appris que les crèches municipales, faute de personnel, vont devoir fermer 1 à 2 heures plus tôt (ou ouvrir plus tard) par jour. Ces fermetures vont intervenir dès lundi prochain pour 15 crèches sur 23... Les parents n'ont que quelques jours pour tenter de trouver une solution de garde pour les enfants. La ville semble renvoyer la raison de ce manque de personnel sur un contexte national et local difficile.

Pourtant, gouverner n'est-ce pas prévoir, anticiper et accompagner les changements ? Or ici aucune anticipation, aucune politique active n'ont été mise en place depuis des années. Quant à l'information des parents à quelques jours du couperet c'est un véritable scandale.

Oui, il y a un problème de personnel. Mais ce n'est pas nouveau. Chaque année c'est tendu. Et rien n'est fait. Rien n'est fait par la ville pour former des personnes aux métiers de la petite enfance. Pourtant on aurait pu conventionner avec Pole Emploi pour reconvertir des chômeurs et contractualiser avec eux : une formation payée contre l'engagement de travailler x années à la ville... Rien.
Rien n'est fait pour fidéliser et motiver les personnels. Les salaires sont gelés et chaque année, encore lundi prochain, les mêmes politiques demanderont une compression de la masse salariale. Ces politiques de stagnation des salaires et des embauches prônée par la ville depuis des années finit par avoir des conséquences directes sur le niveau de service public. Dans une ville qui accueille de plus en plus d'habitants geler les salaires et les embauches c'est faire régresser le service public. Pourtant on aurait pu trouver des manière de motiver financièrement ces personnels plutôt qu'ils s'en aillent au privé ou en Suisse, ou bien encore repartent de la région jugée trop chère (où sont d'ailleurs les logements sociaux pour les loger ?). Là encore rien.

Rien n'a été fait pour prévenir les parents et leur permettre d'anticiper à l'avance. On les avertit quelques jours avant et ils doivent se débrouiller... Comment est-ce possible ? dans quel monde vivent ces politiques qui se moquent ainsi des citoyens ? Pourtant là aussi on aurait pu prévenir, avertir, permettre de trouver des solutions en douceur. Rien.

Face à ces incompétences, la situation actuelle n'est pas le fait de la fatalité et "d'un contexte national difficile" comme le prétend la ville. C'est trop facile de nier ainsi ses responsabilités. Depuis des années je tire la sonnette d'alarme. En vain et voici le résultat.

Je souhaite que dans cette période où les parents vont devoir trouver d'autres modes de garde, la ville accompagne financièrement les familles en remboursant les différences de prix pour les parents.

2- Les écoles

Le taux d'encadrement par les ATSEM dans les écoles d'Annecy se sont dégradés depuis la fusion des communes. La ville a retiré 1 ATSEM par école, quelque soit la taille de l'école (1 ATSEM à la prairie qui compte 5 classes soit une baisse de 20% du nombre d'ATSEM, tout comme apr exemple 1 ATSEM à Vallin-Fier avec 15 classes soit une baisse de 6.5%). Voila comment la ville est gérée actuellement par des petits comptables qui font des calculs d'économies sans liens avec les réalités.

Je ne parle même pas du nettoyage des locaux. En particulier des tables et des chaises des enfants qui sont nettoyés, depuis la fusion des communes, plus qu'une seule fois par période de cours soit environ toutes les 7 semaines... Vos enfants travaillent sur des tables sales. C'est cela la réalité. Pas besoin d'être médecin pour comprendre qu'à ce rythme les épidémies de gastro et bientôt de grippe n'ont aucun mal à proliférer...

L'équipement des écoles en matériel informatique reste désespérément nul. Si les CM2 ont pu bénéficier de l'installation de tableau Pédagogique Interactif, on attend toujours leur déploiement général dans toutes les classes... Sans compter des ordinateurs en nombre largement insuffisant et qui datent de..pfff...

Les rénovations d 'écoles... On refait l'extérieur des Romains : très bien. Et pour l'intérieur ? Il a fallu se battre pour que les WC turcs soient remis aux normes mais rien n'est prévu pour le reste des locaux.
Quant à la rénovation de Carnot pourtant promise comme LA priorité du mandat, elle n'apparait toujours pas dans le budget de 2018 que nous aurons à voter lundi. Autant dire qu'elle ne se fera pas sur ce mandat contrairement aux promesses de M. Rigaut.

3- Le périscolaire et les activités annexes

Depuis septembre, les activités périscolaires sont payantes à Annecy. Cela a pour conséquence directe la baisse de la participation à ces activités par les familles les plus modestes, et une hausse des frais pour les familles moyennes. Sur le périscolaire aussi les problèmes de recrutement sont bien présents et les conditions de travail sont nettement dégradées. Je peux vous dire que bien souvent les activités périscolaires se font sans que les taux d'encadrement légaux ne soient respectés. Là encore, mêmes raisons, mêmes solutions que pour les crèches. Mais rien n'est fait c'est la faute à "pas de chance".

Les activités sportives municipales qui permettaient à tous nos enfants de pratiques un sport pendant les vacances gratuitement, vont elles aussi devenir payantes (vote lundi en conseil municipal). Là encore les effets seront directs : exclusion des familles les plus pauvres, appauvrissement des familles moyennes.


Si pendant des années nous pouvions être fiers de la politique menée par Annecy pour ses enfants, impulsée par les Bosson comme une la nécessité par la ville de se doter des moyens nécessaires pour accompagner tous ses enfants (quelque soit la fortune des parents, leur lieu de résidence, leurs origines, etc...) afin qu'ils deviennent des ANNECIENS, on voit qu'aujourd'hui ce temps est révolu. La majorité rose-bleue-verte est en train de casser cet héritage. Pourtant il existe des solutions pour qui aurait un peu de courage politique et d'imagination. Tout reporter sur le "contexte", la fatalité est un peu facile. Les élus sont là pour anticiper et faire le nécessaire, ils sont payés pour cela.

Cette réalité m'attriste et en même temps me met en colère. Ce n'est pourtant pas faute d'avoir averti. Aujourd'hui ce sont les Annéciens et nos enfants qui payent l'addition.

3 commentaires:

  1. Apparemment il manque d'argent pour les enfants. Pourtant la ville en a déjà gaspillé combien pour le centre des congrès.
    Nous donner le chiffrage serait intéressant.
    La formation des enfants est plus important que tous.

    RépondreSupprimer
  2. On se croirait à Seynod, Me Camusso a dû réussir à montrer l'exemple pour le peu d'intérêt qu'elle avait dans sa commune, pas de moyens pour les écoles et les activités ... et encore, contrairement à Seynod les taux de réduction pour la taxe d'habitation sont restés à 15% pour les 1er et 2eme enfants et 25% pour 3eme enfants et suivants.
    A Seynod, ces taux avaient été ramenés respectivement à 10% et 15%, entrainant une forte hausse de la fiscalité pour les familles. Vous voyez, il y a encore des idées à prendre !!
    Mais ces vieux élus n'ont bien entendus plus d'enfants, donc ils ne sont pas concernés !!

    RépondreSupprimer
  3. Ce matin on me dit que la crèche ouvre a 8h30 et ferme a 17h pour la semaine .
    prise de tète je ne sais pas comment faire .

    de plus les employé on été très surpris de cette novelle dans leur crèche et du peu de considération pour le personnelle ainsi que les parents
    je suis révolté de cette situation ou sont les priorités à ANNECY . Je comprend que le personnelle soit difficile a trouver mais la façon de l'annoncer le jour même pour ma part et pour les autres parents le mardi pour le lundi d’après je trouve cela juste honteux .
    il y t il une pétition ??

    RépondreSupprimer