mercredi 15 novembre 2017

Terrasses à Annecy : un maire agressif et caricatural

Résultat de recherche d'images pour "cynisme"

Lundi soir, en conseil municipal, j'ai pris la parole au moment des questions diverses pour dire ceci :

"La mise en oeuvre de façon asse abrupte du règlement des terrasses, notamment la règle du "1 place dehors pour 1 place dedans" sur la vieille ville d'Annecy, suscite des inquiétudes légitimes de la part des professionnels du secteur.

Les cafetiers et restaurateurs sont des acteurs essentiels pour le dynamisme et l'attractivité de notre ville. Les terrasses sont un outil de travail indispensable qui apporte un service demandé par les consommateurs et qui, s'il permet une augmentation du chiffre d'affaire (qui s'en plaindra d'ailleurs ?), permet également de créer de nombreux emplois. Je souhaite également souligner que les cafés sont aussi des lieux de sociabilité importants pour de nombreux concitoyens.

L'usage du domaine public doit être réglementé, bien sûr. La cohabitation avec les habitants, les passants ainsi que les nécessités d'accès des différents services publics (secours, sécurité, ramassage des ordures...) doivent évidemment être prises en compte. Personne ne le conteste.

Mais une règle aussi mathématique et rigide que celle du "1 pour 1" n'a aucun sens. Certaines rues permettent plus de terrasses à cause de leur configuration spatiale, d'autres moins. L'application de cette règle crispe légitimement les professionnels qui consacrent beaucoup d'énergies à leur activité. Et ce ne sont pas les bidouillages, d'ailleurs juridiquement contestables et économiquement sans aucun sens, comme l'application uniquement pour les nouveaux venus ou au moment des ventes, qui vont apaiser ces craintes.

Je pense plus constructif et pragmatique d'abandonner cette règle pour lui substituer un règle qui offre à chaque établissement  une zone, un espace délimité pour disposer sa terrasse (espace à déterminer en concertation). C'est d'ailleurs bien la surface qui sert de base au calcul du droit d'occupation du domaine public. Ce genre de règle est déjà en application dans certaines communes déléguées de la ville. Il s'agirait d'harmoniser les choses.

Cette démarche aurait pour avantage d'individualiser les solutions tout en ayant un cadre général pour tenir compte des particularités géographiques, physiques de chaque établissement et rue. Ceci permettrait de garantir le bon usage pour tous du domaine public sans pénaliser inutilement des établissements qui sont demandeurs d'une solution concertée et pérenne.

Monsieur le maire où en est ce dossier ? Une harmonisation de l'ensemble des pratiques de la commune nouvelle sur la base de cette proposition est-elle envisagée ?"

A cette question, M. Rigaut m'a répondu que je faisais de la démagogie... Chacun est libre de lire et relire mon intervention pour y déceler cette fameuse démagogie... et que je participais d'une polémique inutile... Chacun est libre de juger si aborder un sujet aussi important, être le porteur des inquiétudes de nos concitoyens sur un sujet comme celui-ci (ce qui est le boulot d'un élu, non?) c'est faire de la polémique...

Sur le fond, M. Rigaut a dit que cette règle permettait de "protéger les commerçants d'eux-mêmes"(sic) ! Que si l'on voulait faire de la vieille ville une énorme usine à bouffe (sympa pour le travail des restaurateurs!!!) et à sommeil, avec des appartements AirBnB, on pouvait supprimer toute règle. A quoi je réponds (mais vous pouvez relire) : 1) personne ne propose de ne pas mettre de règle, je propose une AUTRE règle. On voit qui est de mauvaise foi et qui crée des polémiques inutiles, irrespectueuses pour l'élu que je suis et les professionnels. 2) Sur AirBnB cela fait 3 ans que je propose des solutions à cette problématique et que M. Rigaut ne bouge pas. Si Annecy Vieille ville devient une usine à sommeil avec AirBnB M. Rigaut y est pour beaucoup en ne faisant rien... et il reproche à moi et ceux qui veulent une autre règle pour les terrasses de faciliter un Annecy Disneyland... Je vois pas trop le lien, par contre c'est franchement l’hôpital qui se fout de la charité.

Sinon on a droit au discours habituel du maire chevalier blanc sensé défendre les pauvres habitants contre la voracité des commerçants prêts à tout pour faire de l'argent... Après j'ai décroché parce que ces discours purement électoralistes ne m'intéressent pas. Et la caricature des professionnels comme de mes propositions n'a aucun intérêt. Désolé je ne suis donc pas en mesure de vous les rapporter.

1 commentaire:

  1. Merci pou toutes ces informations que nous n'aurions pas sans vous !

    RépondreSupprimer