vendredi 6 janvier 2017

M. Boutry peut-il m'expliquer ce problème de maths ?

Je suis intervenu lundi soir au moment du vote sur les indemnités des élus avec les arguments suivants :

- les indemnités de fonction ne sont pas une rémunération mais un dédommagement lié aux "dépenses et sujétions qui résultent de l'exercice de leur charge publique" (extrait du code général des collectivités territoriales) Le même code précise : "par principe, les fonctions électives sont gratuites". L'individualisation à outrance des indemnités, à la tête du client, n'a aucune justification sérieuse (d'ailleurs la délibération de 2014 montre que les indemnités sont attachées à des fonctions et non des personnes). Elle relève du clientélisme (pour tenir compte des cumulards) car comment justifier qu'un adjoint à la jeunesse ne touche pas autant qu'un adjoint à la sécurité et vice-versa ? Les indemnités ont été calculées pour faire plaisir aux copains, et non pas dans un esprit de bien commun. 

- le maire d'Annecy avait une indemnité de 80.38% de l'indice en 2014 (en hausse forte par rapport au mandat précédent où elle était de 48.35%). Cet indice était majoré de 25% car Annecy était alors ville touristique soit un indice "réel" de 80,38% + 25% = 100.47% (soit 3842 €/mois). Hier soir ce même maire a décidé de s'augmenter en faisant voter une indemnité à 109.35% (4182€) soit une hausse de prêt de 10% représentant 340€/mois de plus. M. Rigaut a soutenu le contraire hier. Or tous les autres élus ont accepté une baisse ou une stabilité de leurs indemnités, notamment les conseillers municipaux "de base" non délégués à l'agglomération qui voient leurs indemnités passer de 6% à 3% soit une réduction de moitié. Prendre aux petits pour donner au gros... M. Rigaut entre 2008 et 2017 sera donc passé de 2311 € à 4182€ (81% de hausse)...

Avec mes collègues nous avons voté contre cette délibération. Voici la copie des délibérations de 2014 (2 ieres images) et de 2017 (dernières image).




Suite à cette intervention, M. Boutry PS (dorénavant membre de la majorité) est intervenu pour soutenir son Maire, M. Rigaut, en me faisant la leçon comme il sait si bien le faire (j'ai déjà eu l'habitude sur les déchets cannois, les JO 2018, même le centre des congrès !). Je crois que M. Boutry ferait mieux de balayer devant sa porte avant de faire la leçon aux autres, je crois qu'il y a quelques poussières qui trainent.

Je rappelle simplement que M. Boutry avait déjà voté l'augmentation des indemnités de M. Rigaut en 2014, bien que connaissant le mensonge d'alors qui consistait pour le Maire à soutenir qu'il ne s'était pas augmenté. Je comprends donc parfaitement sa constance dans ses votes. J'espère qu'il comprendra la mienne...

Mais si le Professeur Boutry veut me prouver que je ne sais pas calculer, il peut toujours me faire la démonstration que les chiffres sont faux... Peut-être qu'avant de courir au secours de son maire, M. Boutry devrait travailler ses dossiers plutôt que d'avoir une confiance aveugle en son ami Rigaut. Et je ris de voir M. Billet, bien connu pour la constance de ses positions surtout quand il s'agit d'aller à la soupe, courir au secours de M. Boutry...

Pour ma part, je suis indemnisé à 3% depuis 2008 et cela ne change pas avec la commune nouvelle soit 91.37€ nets/ mois.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire