samedi 14 janvier 2017

Candidature à la présidence du Grand Annecy de C. Lepan

Hier soir a eu lieu l'élection à la Présidence du grand Annecy. Ayant été moi-même candidat au poste de maire d'Annecy, et parce que je crois au non-cumul des mandats et à la nécessaire parité en politique, parce que Claire Lepan est une femme de convictions, enthousiaste et travailleuse, j'ai soutenu sa candidature à ce poste. 

C'est un honneur et une joie de pouvoir travailler avec Claire.
Voici le discours qu'elle a prononcé à l'occasion :
"Bonsoir à toutes et à tous,

Je suis Claire LEPAN, Conseillère municipale de la ville d’Annecy en qualité d’élue divers gauche. Après des études universitaires à Lyon, j'ai eu à cœur de m’engager, en tant que femme dans la citoyenneté de ce territoire que j’aime tant. Un territoire où l’on peut profiter du confort et du dynamisme urbain, du bonheur rural et de son terroir, de la liberté et la beauté des espaces naturels.

J’aime tant ce territoire et j’aime tant ses habitants que j’ai le grand honneur de vous soumettre ma candidature à la présidence du Grand Annecy, avec une ambition :
construire un territoire respirable !

Vous me voyez venir. Oui, je vous orienterai vers des solutions pour améliorer la qualité de l’air de notre bassin de vie ; entre autres :
- une aide financière à la rénovation des systèmes de chauffage,
- le développement des solutions alternatives à la voiture individuelle,
- l’arrêt du projet de tunnel sous le Semnoz qui accentuera encore la mauvaise qualité de notre air sans résoudre le problème de saturation du réseau routier ; la création d’une voie en site propre pour relier les communes des rives du lac.

Plus généralement,
un renforcement du réseau SIBRA sur l’ensemble du territoire avec notamment la constitution, pour les territoires éloignés du centre urbain, de lignes "secondaires" connectées au réseau urbain pour capter la population des actifs qui font chaque jour les trajets domicile-travail.
Ces actions sont une nécessité pour santé publique, la qualité de vie de nos concitoyens mais aussi l’attractivité et le dynamisme de notre territoire.

Mais un territoire respirable, ce n’est pas qu’une question de qualité de l’air. C’est aussi un territoire où l’urbanisation est réfléchie, où elle n’étouffe pas ses habitants et la nature mais les place au centre des décisions.

-
Refreiner le gaspillage foncier, conserver des espaces et corridors naturels,
- penser, en amont, la desserte en transports en commun des nouveaux projets, encourager l’habitat collectif,
- être offensif pour la création de logements sociaux et en accession aidée, pour les jeunes, les aînés, les familles, les actifs qui font vivre notre économie locale,
- développer les hébergements d’urgence et d’insertion à la hauteur des besoins,
- accompagner nos concitoyens jusque dans notre grand âge.
Notre Plan Local de l'Habitat actuel n'est pas à la hauteur. Il faut le revoir et prendre en compte la réalité des difficultés de nos concitoyens. Voici les principes qui guideront mon pilotage en terme d'urbanisme.

Un territoire respirable c’est aussi un territoire qui sait mettre l’économie à son service, où chacun trouve à s'insérer dans le tissu économique.

Je vous proposerai :
- de poursuivre le
développement de nos pépinières d’entreprises, nos soutiens à la création d’emploi, aux filières innovantes et d’excellences,
- de rénover et requalifier certaines de nos zones d’activités dans une recherche d’optimisation de l’espace et d’articulation avec l’habitat.
Je vous inviterai :
- à préserver nos espaces agricoles, à être à l’écoute des agriculteurs,
- à mettre tout en œuvre pour valoriser les productions locales et paysannes pour un terroir vivant et actuel.

Je mettrai un
coup d’arrêt au projet actuel de centre d’expositions, de séminaires et de congrès pour repenser sa localisation au sein et au service d’un tissu commercial.

Enfin un territoire respirable, c’est une vie démocratique où chacun trouve sa place, où sa parole est écoutée. Cela vaut pour nous, ici et dans nos conseils, avec les acteurs des communes de notre territoire mais aussi pour nos concitoyens. Je présiderai donc cette assemblée dans la transparence, en veillant à faire vivre nos débats et à en faire émerger des décisions concertées.

Je permettrai aux
habitants de participer à la construction de notre territoire de demain en améliorant leur information via la transmission en ligne de nos échanges, en développant la participation citoyenne à l’élaboration, la réalisation et l’évaluation de nos projets.

Un territoire respirable est un territoire dont les choix politiques des décideurs transmettent des valeurs authentiques de respect et de solidarité à ses habitants et qui font vivre la citoyenneté.

Respirez, votez !
Merci pour votre attention."

Résultat du vote : 
Claire Lepan : 4 voix 
Jean-Jacques Pasquier (PS) : 10 voix
Jean-Luc Rigaut (UDI) : 70 voix
Blancs et nuls : 8

Petite anecdote : lors du dépouillement des votes ce sont les benjamins du conseil qui ont été appelés à officier. Laure Townley est la plus jeune, je viens ensuite, puis Claire Lepan... Comme quoi, on est encore jeunes en politique ! La génération future...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire