mardi 31 janvier 2017

Agir pour les locaux d'entreprises


C'est avec un grand plaisir que j'ai lu le dossier de dimanche publié dans Le Dauphiné concernant la pénurie de locaux d'entreprises sur l'agglomération.

Nous avons la chance de vivre sur un territoire économiquement dynamique. La demande en locaux d'entreprises (bureaux ou locaux d'activités) est très forte. Du côté de l'offre, les pouvoirs publics, en particulier l'agglomération, sont à la traîne. Cette situation n'est pas nouvelle. Je fais régulièrement des propositions allant dans le sens d'une relance de l'offre de locaux pour ne pas freiner le dynamisme économique.

Or, bon nombre de ces propositions que je fais entrent en résonance avec les pistes élaborées par les professionnels du secteur.

Concernant les locaux de bureaux, il faut construire plus. Mais il ne faut pas construire n'importe où. L'exigence de limiter l'étalement urbain doit rester très forte pour préserver les terres agricoles et naturelles. De plus, il faut arrêter de séparer les lieux de vie (habitation d'un côté, commerces de l'autre, bureaux ailleurs) pour limiter les déplacements. C'est pourquoi, sur Annecy, je propose :
- qu'une partie du terrain actuel des serres municipales (Route de Vignières), dans son projet de reconversion, puisse mixer des habitations et des bureaux.
- J'avais également proposé qu'on entre en discussion avec GrDF situé le long du boulevard Decouz pour trouver un arrangement permettant tout à la fois à cette entreprise de rester sur place, tout en permettant une densification de ce grand tènement pour y créer un "business center" proche du centre-ville (donc bon pour le commerce) et proche des lignes de transports en commun.

Il existe à présent, sur la commune nouvelle d'Annecy, certainement d'autres opportunités à travailler. Il faut penser habitations/commerces/bureaux ensemble dans les projets immobiliers. C'est aussi bon pour lutter contre la pollution automobile.

Concernant les locaux d'activités, ils ne peuvent pas être "mélangés" avec les habitations car ils créent des nuisances plus importantes. Ils sont donc condamnés à être regroupés en zones d'activités spécialisées (même si un mixte avec les commerces, notamment les grandes surfaces pourrait être étudié).
Première chose, avant de construire de nouvelles zones (même si elles sont nécessaires), il faut faire l'inventaire de nos zones existantes. Les bâtiments vieillissent et deviennent souvent obsolètes (et énergivores). Il faut les rénover. Mais cette rénovation doit passer par une concentration, une densification. La construction de locaux d'activités sur plusieurs étages existe dans d'autres pays. C'est la voie à suivre. Tout en intégrant dans ces bâtiments les parkings (plutot que de les construire à côté, gaspillant ainsi des hectares de terrains). Le foncier est rare et doit être préservé. Densifions d'urgence les zones existantes tout en les requalifiant pour les besoins actuels.

Quand on construit de nouvelles zones d'activités (comme cela va être le cas à Montagny-Seynod) il faut penser d'abord les transports en commun et non pas créer les zones, voir comment elles fonctionnent puis mettre des transports en commun. C'est une des critiques qu'a relevé la DREAL sur ce projet et que j'ai largement relayée à l'agglo.

Agir pour les locaux d'entreprises, c'est agir pour l'économie et l'emploi. Cette question est trop longtemps restée subsidiaire à l'agglomération qui n'a jamais eu de vision prospective, mais qui gère la pénurie en réaction au marché. Il faut changer de logiciel, voir plus loin. 

Comme toute question d'urbanisme, celle-ci est certes complexe, mais de grands principes doivent nous guider:
1- Prévoir et anticiper les besoins et les mutations
2- Préserver notre cadre de vie et l'outil de travail agricole
3- Penser à la mixité habitations/commerces/bureaux
4- Densifier avant d'étaler (et les études montrent que cela ne coûte pas plus cher !)
5- Prévoir la vie des salariés (installer des transports en commun, des services publics de proximité telles que des crèches pour les parents, ce que j'ai proposé dans le cadre de la rénovation de SNR par exemple).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire