samedi 17 décembre 2016

Semnoz : machine arrière !

Jeudi soir, à ma demande, la présidente et le directeur du SIPAS ont fait une présentation du plan de modernisation du Semnoz voté la veille au comité du SIPAS (Syndicat du Semnoz).

Vous vous souvenez que j'avais fait connaitre sur ce blog la validation faite en octobre par ce même SIPAS d'un plan de près de 8 millions d'euros pour moderniser la station du Semnoz.

Visiblement, la mobilisation née de cette publication a été importante et a produit des effets puisque le projet finalement retenu est bien différent de celui envisagé à l'origine. Le SIPAS a fait machine arrière sur les deux points qui m'interrogeaient :

1) la création de nouvelles pistes sur le versant d'Annecy (je n'y étais pas opposé mais je voulais des précisions sur les tracés et les impacts et terme d'environnement, de faune et de flore) est finalement repoussée
2) l'installation de canons à neige, à laquelle j'étais opposé, a été supprimée.

Le projet de modernisation du Semnoz comprendra donc:
- Le remplacement du télésiège du Belvédère (4 places à pinces fixes) par un débrayable 6 places avec gare de stockage des sièges en bas (impact sur le paysage réduit car les sièges seront stockés dans un batiment même en été, et lus de confort en hiver pour des sièges non gelés)
- La suppression du téléski du Chatillon, devenu superflu avec le nouveau télésiège
- Le remplacement, côté Bauges, du téléski de l'Aigle
- Le déplacement du téléski Bambi pour les débutants côté Annecy de quelques mètres
- La création d'un tapis remonte-pente côté Bauges avec espace débutant (piste débutant, piste de luge, jardin d'enfants).

Ces investissements sont, de mon point de vue, nécessaires pour maintenir notre station à niveau et continuer à offrir aux skieurs des conditions agréables de ski. J'y suis favorable. Le projet tel qu'il ressort après quelques tensions me semble parfaitement acceptable.

Néanmoins, comme je l'ai dit à la C2A, je crois que la réflexion sur l'avenir du Semnoz doit avoir lieu. Cette réflexion doit porter bien entendu sur les pratiques hivernales (impacts du réchauffement climatique, enjeux économiques, pluriactivités, diversification, etc...) mais aussi (et surtout) sur les pratiques estivales. De cette réflexion, ne peut être absente la problématique de l'accès au Semnoz lui-même (transports en commun, place de la voiture, etc...).

Cette réflexion globale et proactive, qui porte une vision de long terme appuyée sur les expériences d'autres stations et sur la réalité des changements (climatiques, de consommation, de mobilité) doit être faite en toute transparence et associer au maximum les citoyens et les mondes socioprofessionnels et associatifs. C'est pourquoi j'ai proposé que l'on saisisse le Club Air Climat de l'agglomération de cette problématique pour qu'il y réfléchisse (en s'entourant le cas échéant des spécialistes nécessaires). Il ne faudrait pas que cette réflexion reste l'affaire de quelques experts dans des cabinets de conseils.

J'aime le Semnoz. Je le pratique régulièrement été comme hiver. Je sais ce qu'il représente pour les Annéciens et les habitants du bassin. Son espace de pratique de ski à moindre coût est une chance pour nos enfants. C'est aussi un enjeu économique, d'emploi majeur. Je ne souhaite pas qu'il devienne une réserve d'indiens, qu'il reste figé sans évolutions. 



Au contraire, je souhaite qu'il puisse s'adapter. Mais je crois qu'il faut faire les choses dans l'ordre : urgemment, maintenir les installations en état et les moderniser (c'est ce qui est prévu), puis lancer une vaste réflexion transparente et citoyenne pour tracer les lignes d'une vision stratégique de long terme, largement partagée, avant potentiellement le lancement d'une deuxième phase du plan de modernisation.

Je crois que cette nécessité et cette méthode de travail ont, à présent, bien été comprises par les responsables du SIPAS et je m'en réjouis.

2 commentaires:

  1. bravo Denis !!! et merci pour ta vigilance !!!

    Khaled DEHGANE.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un petit coup de pouce du conseil général 74
      LA S3V est avec le CG 73, pour info ....

      Supprimer