jeudi 1 décembre 2016

Point sur quelques dossiers en cours

Aménagement du Semnoz

J'avais fait connaitre sur ce blog (http://denisduperthuy.blogspot.fr/2016/11/des-canons-neige-sur-le-semnoz.html) le projet du SIPAS concernant le plan d'aménagement du Semnoz, plan voté en toute discrétion en octobre dernier. Comme quoi avoir des élus qui s'intéressent à leurs sujets et font leur travail... Bref. Depuis la presse s'est faite l'écho de ce projet. Merci à elle. Et tout cela semble avoir fait beaucoup de bruit dans le milieu politique local puisque, aux dernières nouvelles, l'implantation de canons à neige ne serait plus d'actualité...

J'ai écrit au Président de l'agglomération pour demander qu'une présentation par le SPAS et un débat aient lieu au prochain conseil d'agglomération. J'ai reçu la réponse du Président qui accède à ma demande. Nous aurons donc l'occasion d'avoir ce débat, transparent et ouvert, que je demandais. Je m'en réjouis car le Semnoz est notre bien commun qu'il faut certes aménager (personne n'est contre) mais tout en le protégeant. Comptez sur moi pour participer activement et de manière constructive à ces échanges.

Domaine des Capucins

L'association des Amis du Domaine des Capucins, après avoir émis un recours gracieux auprès du maire qui l'a balayé d'un revers de manche, a adressé cette semaine un recours contentieux auprès du tribunal administratif de Grenoble pour contester le permis de construire délivré par la ville. Affaire à suivre...

Cartes de bibliothèques pour les écoliers d'Annecy

Dans un précédent article (http://denisduperthuy.blogspot.fr/2016/10/les-ecoles-annecy-pas-la-priorite.html) je dénoncais la décision de la C2A et de la ville de ne plus attribuer automatiquement de cartes de bibliothèques aux écoliers d'Annecy. Cette mesure était parfaitement discriminatoire et portait atteinte à ma vision du service public et de l'égalité d'accès à tous à la culture. Evelyne et moi-même avons porté cette dénonciation et la demande de retour à la situation antérieure en commission municipale et au conseil municipal. Nous avons le plaisir de voir que nous avons été entendu. La municipalité a décidé de revenir au processus antérieur, ce qui, pour cette année, risque de prendre un peu de temps... Mais le bon sens a quand même fini par triompher !

Centre des congrès

Notre recours (à Claire Lepan et moi-même) contre la délibération de 2015 (qui validait le projet) devant le tribunal administratif de Grenoble est toujours en cours d'instruction (recours sur le fond). Nous espérons une audience rapidement.
Entre-temps, vous avez été très nombreux à écrire un recours hiérarchique au Président de la République contre la décision du Préfet de signer la DUP. Merci ! Nous attendons un retour prochain.
Claire, Evelyne et moi-même avons fait de même, auprès du Président de la République, du Ministre de l'Intérieur (supérieur hiérarchique direct des Préfets) et du Premier Ministre. Depuis nous travaillons à un recours contentieux (devant les tribunaux) contre cette DUP (le fond).
Nous avons appris hier que le tribunal de Grenoble avait fait suspendre l'arrêté préfectoral de DUP. Je veux féliciter les associations environnementales (Amis de la Terre, FRAPNA, ALAE) pour leur action (elles étaient les seuls à pouvoir faire un recours en référé) qui porte ses fruits. Néanmoins, il ne faut faire aucun triomphalisme : cette décision ne porte pas sur le fond de la DUP mais sur la forme. Elle n'annule pas la DUP mais la "suspend". Il faudra continuer à se battre. Ceci dit, c'est un signe supplémentaire de la faiblesse juridique de ce dossier, comme je ne cesse de le dire(moi l'ignoble opposant; et ces affreux commissaires enquêteurs qui étaient, soit-disant, à ma botte !) depuis 7 ans. Et cela va nous faire gagner du temps pour préparer les recours sur le fond. L'entêtement de MM. Accoyer et Rigaut sur ce dossier est mortifère. Ils sont coupables d'incompétence.
Cette suspension est possible parce que l'enquête publique a émis un avis négatif. Et cet avis négatif c'est aux citoyens qui se sont mobilisés que nous le devons ! Merci à vous, votre participation à cette enquête publique n'a pas été vaine et elle n'a pas fini de produire ses effets bénéfiques pour la protection du lac et des deniers publics.

Conclusion

Certains cherchent à me caricaturer comme l'opposant systématique à tout. Vous qui me lisez de plus en plus nombreux (ce blog a battu ses records de fréquentation en novembre, merci !!!), vous savez que je ne fais que mon travail : informer, faire sortir les dossiers gênants, proposer, donner mon avis et parfois m'opposer à des projets. J'estime que la démocratie se nourrit de cette transparence et de ces débats. 

Oui, je ne laisse pas le marigot politique tourner en rond tout seul, loin de la population, dans son petit cercle. C'est une manière de faire de la politique qui date du siècle dernier. Aujourd'hui, j'estime nécessaire et obligatoire de débattre librement, à coeur ouvert avec la population comme témoin et comme actrice.

Et puis, quand on regarde bien (et même si souvent c'est sous forme de recupération par la majorité) il faut croire que souvent nous avons raison puisque nos arguments finissent généralement par être repris... 

Pour d'affreux opposants, avouez que c'est flatteur !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire