jeudi 24 novembre 2016

Taxe de séjour et concertation

En écho aux réactions de nombreux hôteliers qui m'interpellent à ce sujet, comme ils l'ont fait récemment lors d'une réunion de l'office du tourisme d'Annecy, je retranscris ici l'échange qui a eu lieu lors du vote de la modification de cette taxe de séjour au conseil d'agglomération de septembre dernier (enregistré au PV de la séance)

Oui, il existe des élus qui s'intéressent à l’hôtellerie... et pas forcément des élus de droite ! Mais j'ai été rassuré, Mme Allantaz ayant assuré qu'il y avait eu concertation...

Conseil d'agglo : "

M. DUPERTHUY.- (Annecy) 

Concernant la période de perception, jusqu’alors nous étions sur 6 mois, du 1er avril au 31 octobre. Nous passons à une période de 12 mois, nous avons potentiellement un gain qui peut être jusqu'à deux fois supérieur en termes de montant de taxe de séjour collecté. 

Je voulais savoir si c’était bien la décision qui avait été prise et s'il n'y avait pas eu une erreur dans la délibération, j'imagine que non. Et en tout cas, quelle a été la concertation menée avec les professionnels du secteur car on double la période de perception ?

En outre, dans le mode de calcul retenu, on avait un abattement de 50 % qui est supprimé, donc à nouveau un doublement potentiel. Les hôteliers notamment vont très certainement manifester leur mécontentement face à ces changements. La concertation a-t-elle été suffisante ? 

Enfin, je ne vois plus les prix de taxe de séjour pour les chambres d'hôte et les camping-cars, qui avaient été rajoutés l'année dernière, 75 centimes par nuit pour ces modes d'hébergement qui n'apparaissent plus dans la délibération d'aujourd'hui. Je voulais savoir si c'était un oubli.

Mme ALLANTAZ.- (Annecy-le-Vieux) 

Dans le tableau il y a les camping-cars.
Pour ce qui concerne la concertation, il y a eu des réunions, je rappelle cependant que la taxe de séjour est payée par les touristes qui viennent dans notre région. Les hébergeurs ne font que collecter cette taxe et la reverser, ce n'est pas une taxe qui est payée par les hébergeurs.

L'objectif est bien de pouvoir développer des actions en faveur du tourisme dans notre région et les hébergeurs ne sont que des intermédiaires.

M. LE PRESIDENT.- 

Dans l'évolution il y avait une perception au forfait,on revient au réel parce que c'est aussi de l'équité sur l'ensemble des territoires autour du lac d'Annecy, le périmètre de l'Office du Tourisme.

Il y a également une équité nouvelle à laquelle nous devons être attentifs, et nous sommes souvent interpellés, c’est l'arrivée d'autres moyens d'hébergement, notamment Airbnb. Nous étions attentifs à ce qu'ils déclarent les différentes locations et donc qu’ils soient soumis à cette taxe. Il n'y a pas de forfait avec eux, nous sommes bien dans un nouveau paysage qui conduit à ce système de taxation réelle, qui est la plus proche de la réalité, de l'équilibre et de l'équité des uns et des autres.

D'autres questions ? Ce n'est pas le cas. On passe au vote."

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire