jeudi 1 septembre 2016

Les premières surprises de la fusion des communes

J'apprends dans le Dauphiné de mardi certains impacts que la fusion des communes d'Annecy, Annecy-le-Vieux, Cran-Gevrier, Meythet, Pringy, Seynod va avoir sur les prix du scolaire et du périscolaire.

Je remarque au passage que, bien que membre de la commission "Vie scolaire" de la ville, ces sujets n'ont jamais été abordés par les élus. Ah oui, c'est vrai j'oubliais, la fusion des communes était chasse-gardée des 6 maires... Silence... (C'est un peu comme un "secret défense" local, ça permet de décider dans le dos des citoyens)

Bref, que lit-on dans le journal ? La loi oblige (égalité du citoyen) toutes les anciennes communes à harmoniser leurs tarifs du scolaire (cantine principalement) et du périscolaire...

On nous a tant vanté les mérites de cette fusion qui allait être l'eldorado pour les Annéciens... Résultat ? Les tarifs du périscolaire vont augmenter. Certes ils étaient faibles à Annecy, mais cela était le résultat d'un choix politique et de combats menés durant des années, budget après budget, pour ce que nous considérions le bien des familles annéciennes. Tout cela est balayé,sans concertation ni discussion, avec l'ouragan de la fusion des communes. Et ce n'est que le début du tsunami qui va emporter tout ce qui a fait l'équilibre modéré et la politique sociale et familiale d'Annecy depuis des décennies.

On s'aligne non pas sur le mieux-disant (ce que tout le monde pensait et ce qu'on n'a cessé de nous dire pour vendre la fusion des communes) mais sur une espèce de moyenne basse. A ce jeu les Annéciens ont tout à perdre. Je l'avais dit avant le vote sur la fusion et on me riait au nez. Maintenant on voit la vérité ! D'ailleurs les Cran-Gevriens vont nous montrer la voie dès cette année puisque les tarifs du périscolaire vont tripler!

On attend de voir ce que cela va donner pour les tarifs de la cantine...

Alors certes une fusion de communes ne peut pas apporter que du positif. Je ne suis pas naïf. Mais puisque tout cela s'est négocié à 6, loin de la population et des élus, pour mieux détricoter les acquis arrachés de longue lutte par des générations d'élus, on peut craindre le pire. Dans quels domaines les Annéciens vont-ils être gagnants dans cette fusion ? Nul ne le sait puisqu'on n'était pas les bienvenus aux discussions.

Cette hausse des tarifs est une augmentation déguisée des impôts sous couvert de fusion de communes. Elle n'est pas acceptable. Elle va frapper de plein fouet les familles souvent modestes. Or, à Annecy, elle n'était pas nécessaire aux vues de nos excédents budgétaires. En attendant les hausse de la taxe d'habitation (qui elle aussi touche les modestes) de 10%  avec la suppression de l’abattement à la base...

Le beau discours sur la fusion heureuse (par analogie avec "la mondialisation heureuse") prônée par les 6 maires en prend un sacré coup. Qu'on nous explique enfin l’intérêt pour les Annéciens de cette fusion (maintenant que de toutes façons elle a été votée). J'ai bien dit pour les Annéciens, et pas pour le maire d'Annecy qui lui se voit déjà maire d'une très grosse commune... avec les indemnités qui vont avec.

1 commentaire: