mercredi 21 septembre 2016

La police municipale sera donc armée

M. le Maire annonce qu'il a décidé d'armer la police municipale. Lui qui s'y était toujours opposé, à l'instar de son prédécesseur, a donc changé d'avis. C'est son droit.

Ce qui est plus savoureux à lire c'est le pourquoi de ce revirement. A lire M. Rigaut ce serait pour plus de sécurité... C'est vrai qu'à Annecy, ses banlieues chaudes, ses événements risqués, le risque d'attentat terroriste est extrêmement élevé, la menace sur nos policiers municipaux quasi-quotidienne... Il fallait donc réagir et l'armement de la police municipale est LA solution. Celle prônée depuis des décennies par l'UMP locale (cette proposition était dans le programme de M. Herisson en 2008, et depuis largement portée par Mme André). M. Rigaut continue sa conversion continue et volontaire aux choix les plus radicaux de la droite, s'éloignant toujours plus du centre...

En réalité, vous l'aurez compris à l'humour dont j'ai fait l'usage ci-avant, la véritable raison de ce revirement n'a rien à voir avec une quelconque montée de je-ne-sais quelle menace. C'est plus simplement un renoncement et un alignement sur les pratiques de Seynod et d’Annecy-le-Vieux, dans le cadre de la fusion des communes.

Donc si Rigaut a dit oui, il y a de fortes chances pour qu'il en soit de même pour les autres maires de Cran-Gevrier, de Meythet et de Pringy.

C'est déjà Accoyer qui commande dans la nouvelle commune. Ca promet ! Et tous lui disent "Amen". Rigaut a eu sa fusion et l'assurance qu'Accoyer ne se présentera pas comme maire de la nouvelle commune et président de la nouvelle agglomération, il peut donc bien céder sur quelques principes...

Au fond, j'ai toujours été hostile à l'armement de la police municipale car cela n'est pas ma conception de la répartition des rôles entre police nationale et police municipale. C'est à la police nationale d'assumer les fonctions de protection des personnes. Avec ce schéma choisi par notre maire, les communes riches pourront se payer des policiers municipaux et sécuriser leur territoire, et les communes pauvres pourront subir violence et délinquance... Je combats cette vision.

De même, cette décision est lourde de conséquences financières pour le contribuable. L'armement des policiers municipaux veut dire une formation initiale longue et coûteuse, puis des formations régulières. De plus, il faudra équiper les policiers d'armes. Là encore, on se demande où sont les économies promises par la fusion des communes.

J'arrêterai là cette condamnation d'une décision prise en solitaire, sans discussion ni en conseil municipal ni en Conseil Local de la Sécurité et de la Prévention de la délinquance. Le Maire, notre baron tout puissant, a pris sa décision et la volonté du roi est un ordre.
Certains disaient que Paris vaut bien une messe. M. Rigaut pourrait dire: mon poste de maire d'une ville de 122000 habitants (et les indemnités qui vont avec) vaut bien quelques renoncements politiques.

Je souhaite que nos enfants ne soient pas trop sévères avec nous, le jour où ils se rendront compte de la société de violence qu'on est en train de leur construire. Mais le gout du pouvoir pousse certains hommes politiques à toutes les compromissions...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire