samedi 17 septembre 2016

Fusion des communes : où seront les économies ?

On apprend grâce au dauphiné de mercredi dernier, dans le compte-rendu du conseil municipal de Seynod, que l'on envisage de recruter un nouveau "super" Directeur Général des Services (DGS) pour piloter la Commune nouvelle (née de la fusion des 6 communes). Les 6 DGS actuels des communes devraient tous des Directeurs Généraux Adjoints (DGA). (Et donc les DGA actuels deviendraient ???)

Voici ce qu'on pouvait lire dans le dépliant distribué dans toutes les boites aux lettres pour justifier l'idée de fusion :

"POURQUOI FUSIONNER ? 

Depuis plusieurs années, la France a engagé un important travail de réorganisation du territoire national, tant à l’échelle des régions, des communautés de communes, que des communes et favorise le rapprochement de ces dernières. Outre cette participation à un mouvement national, la fusion de communes représente aujourd’hui une réelle opportunité qui doit se traduire dans un véritable projet de territoire. Une fusion de nos communes permettrait : 
> le maintien d’un bon niveau de services publics et d’investissements, afin de préserver notre modèle économique et social, que chacune de nos communes serait incapable de maintenir seule ; 
> des économies de gestion par le regroupement de moyens et le maintien d’un niveau de fiscalité maîtrisé ; 
> un aménagement et un développement équilibrés de notre territoire (équipements, logements, entreprises…). 

La commune nouvelle de plus de 120 000 habitants pourra alors peser comme un acteur clé tant au niveau de la C2A qu’au niveau de la grande région Rhône-Alpes-Auvergne. "

Depuis le début on nous vante les économies que la fusion des 6 communes permettrait de dégager. On nous dit notamment que cela permettrait de rationaliser et donc de réduire) les postes d'encadrement pour faire baisser la masse salariale. Et la première décision qui est prise c'est que l'on va recruter un "super" encadrant supplémentaire !!!! On garde tout le monde et on recrute encore un cadre avec un super salaire !

Ne pouvait-on promouvoir un directeur déjà existant ? A moins que les 6 maires (soi-disant tellement "sur la même longueur d'onde" comme ils aiment à le crier haut et fort) ne réussissent même pas à se mettre d'accord sur un DGS... Ca promet pour de vrais sujets importants pour la vie quotidienne...

Alors va-t-on faire les économies sur les agents de catégorie B et/ou C, c'est-à-dire ceux qui sont sur le terrain (espaces verts, social, personnes âgées, équipements culturels et sportifs, etc...) ? Mais alors comment peuvent-ils affirmer qu'ils fusionnent pour "garder le même niveau de service public" alors que ce serait exactement le contraire ?

On apprend également que les économies ne se feront pas au niveau du bulletin municipal, qui va devenir un véritable annuaire téléphonique avec ses pages destinées à chaque ex-commune... Je crois qu'ils n'ont vraiment pas compris ce que signifiait une fusion, ils l'envisagent comme une superposition où chacun garde son petit pouvoir... ce qui ne permet pas de réelles économies.

Cette fusion opaque révèle chaque jour son vrai visage, celui de la précipitation et des arrangements entre amis, loin des belles promesses d'économies et de démocrate renforcée. Alors que l'on sait que les tarifs de nombreuses prestations vont augmenter, que les impôts de nombreux Annéciens vont également augmenter, on apprend à présent que les économies risquent bien de ne pas être au rendez-vous...

Alors pourquoi avoir fusionné ?

Nous demandons que la décision de recruter un nouveau super DGS soient ajournée et que des solutions de reclassement et de promotion internes soient trouvées. De même le format du bulletin municipal doit être rationalisé pour faire de réelles économies.

2 commentaires:

  1. Avant toute chose il faudrait se demander d'où il vient qu'il faudrait faire des économies.
    Il s'agit toujours de réduire la dépense publique, toujours !
    Pourquoi faudrait-il faire des économies dans une ville où des écoles attendent désespérément leur rénovation, où on manque tant de logements sociaux, de transports en commun, de locaux pour les associations, de services publics ?

    RépondreSupprimer
  2. Une chose dont je suis certain , c'est que jusqu'au prochaines municipales rien ne changera sur Annecy car chaque conseil municipal de feu les communes restera sur ses positions . On ne parlera que du CESC et du tunnel sous le Semoz . Aucun ancien maire ne voudra lâcher et penser à l'intérêt général . Comment pouvez vous imaginer par exemple que Bernard Accoyer puisse s'entendre avec un autre ex-maire ? Tout cela n'est qu'une entente de façade. Le PR vise la mairie d'Annecy et rien d'autre.

    RépondreSupprimer