mardi 31 mai 2016

Musées: unir Annecy et Chambéry

Au 1er janvier prochain, l'agglomération d'Annecy va s'élargir. Ce changement va s'accompagner d'un très malheureux retour en arrière. De nombreuses compétences jusque-là déléguées à l'agglo vont revenir aux communes : gestion des équipements sportifs et culturels mais aussi de la compétence petite-enfance sur certaines communautés de communes qui nous rejoignent.

Je regrette profondément ce contre-sens de l'histoire, ce choix fait par nos élus. Peut-on croire que Bonlieu, le Brise-Glace, le palais de l'Ile, le musée-chateau, la piscine-patinoire, les gymnases... ne sont pas d'un intérêt qui dépasse la seule ville d'Annecy ? Pourquoi ne pas avoir ouvert la discussion sur la compétence petite enfance dont je pense qu'il aurait été plus que judicieux de l'établir à un échelon plus large, plus cohérent ?

Le musée-château d'Annecy géré depuis plus d'une décennie par l'agglo va donc revenir à la commune.

Afficher l'image d'origine

Pour ma part, je pense que nous pouvons saisir cette opportunité de changement pour réfléchir à son avenir. 
Je milite depuis longtemps pour une véritable politique culturelle et patrimoniale de la Savoie. Notre culture, notre passé, nos spécificités ne sont pas suffisamment mises en avant, souvent méconnues et reléguées au rang de folklore (péjoratif). C'est une erreur pour un amoureux de notre territoire comme je le suis, mais aussi, plus pragmatiquement, dans un soucis de rayonnement culturel et touristique.

C'est pourquoi je crois utile de réfléchir à un rapprochement du musée-château d'Annecy avec le musée savoisien de Chambéry. Je suis convaincu qu'en matière de musée (d'ailleurs l'exemple du Louvre délocalisé à Metz nous le prouve) il faut atteindre une taille critique. En fusionnant à terme ces deux musées (et je crois que d'autres musées de pays à Thonon, Saint Jean de Maurienne, Chamonix, etc... pourraient à terme rejoindre le mouvement) nous pourrions créer un acteur majeur de la culture et du patrimoine de Savoie.

En regroupant ainsi les musées nous offririons d'abord une taille importante nécessaire aux négociations budgétaires avec les financeurs (et en particulier le ministère), donnant ainsi une assise financière plus importante pour enrichir les collections et dynamiser les événements. Nous enrichirions également les collections en les réunissant, et en les rapprochant des citoyens. Ainsi un annécien pourrait voir à Annecy des œuvres présentées à Chambéry et inversement. D'un point de vue de la communication, cela aurait évidemment un réel intérêt.

En redevenant un "simple" musée communal, le musée-château perdra de son prestige et de son dynamisme (déjà souvent critiqué en ce qui concerne son exposition permanente). En alliant ces deux structures nous créerions un instrument puissant, visible et intéressant (tout en rationalisant les coûts) de promotion de la culture savoyarde, de son histoire et de son patrimoine, ceux d'hier mais aussi ceux d'aujourd'hui et de demain (film d'animation, histoire industrielle, or blanc, alpinisme...). Nous donnerions des moyens financiers suffisant à un outil interdépartemental, au rayonnement décuplé.

Le futur retour du musée-chateau dans le giron communal n'est pas une fatalité. Je crois que nous devrions ouvrir ce débat, avec les conseils départementaux et l'assemblée des pays de Savoie. Notre Savoie mérite que son patrimoine soit mis en valeur dans un bel écrin, un musée savoisien délocalisé à Annecy et à Chambéry.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire