jeudi 26 mai 2016

Centre des congrès : question au gouvernement par C. Premat

Suite à la remise du rapport des commissaires enquêteurs (et son avis défavorable très argumenté) sur le projet de centre des congrès sur la presqu'ile, j'ai pris l'initiative de prévenir mes réseaux pour alerter des ministères sur la situation afin que toute décision prise localement soit bien le reflet d'une position gouvernementale éclairée et réfléchie (notamment quant au risque considérable que ce projet fait peser sur l'application de la loi littoral partout en France).

Je remercie Christophe Prémat, député des Français de l'étranger, natif d'Annecy, de s'être fait le relais de nos inquiétudes auprès du ministère de l'Ecologie. Lui qui habite maintenant en Suède, après avoir grandi aux bords du lac d'Annecy, peut voir chaque jour l'importance qu'il faut accorder à la protection des littoraux et au respect des paysages marins et lacustres.

Il a donc déposé ce mardi une question en ce sens, publiée au Journal Officiel(cliquez pour accéder à la question). En parallèle, d'autres actions sont bien évidemment menées et je remercie d'avance tous ceux qui sont mobilisés sur cette question.

Pour certains roitelets locaux qui ne supportent pas la contradiction, les convictions même défendues depuis plus de 6 ans et portées au grand jour à travers de nombreuses actions sont qualifiées de "diarrhée verbale" et de "donneurs de leçons". Je les inquiète ! Et bien j'en suis heureux car voyez-vous, je continuerai à dire ce que j'ai à dire et à faire ce que j'ai à faire pour l’intérêt général. Annecy n'est pas un duché dirigé par quelques autocrates mais bien un territoire où les lois de la République s'appliquent aussi.

Vous pouvez compter sur ma constance, mon dévouement et mon énergie (ainsi que ceux de Claire Lepan) pour mettre un pont final à ce projet de centre des congrès sur la presqu'île. Merci pour vos soutiens !

Voici le communiqué de presse rédigé par Christophe Prémat, Claire Lepan et moi-même. Je vous ferai connaitre la réponse apportée par le ministère.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire