lundi 21 mars 2016

Budget de la ville : des orientations budgétaires à revoir

 Afficher l'image d'origine

Le conseil municipal a débattu des orientations budgétaires pour l'année 2016. Je suis intervenu pour dire :

- que nous regrettions beaucoup les baisses de dotations de l'Etat qui amputent grandement le budget de la ville. Mais, malgré tout, la ville s'en sort plutôt bien avec une hausse des bases fiscales (nouvelles constructions) et la bonne tenue de la contribution des fonds genevois.

- que nous voulions saluer les efforts faits par le personnel de la ville pour stabiliser les dépenses de fonctionnement (hors fonds de préréquation). Nous sommes conscients des efforts accomplis et il faut que les Annéciens le sachent.

- au niveau des dépenses de fonctionnement pour cette année 2016, il nous semble important de faire un geste à destination des associations qui emploient du personnel (en particulier les MJC) en réévaluant leurs subventions de 0.5 à 1%.

- au niveau des investissements, nous ne sommes pas sur la même longueur d'ondes que la majorité. Alors que celle-ci décide de financer (sans recours à l'emprunt, c'est-à-dire par les contribuables annéciens d'aujourd'hui) le nouveau centre de production horticole et la nouvelle cuisine centrale, elle délaisse des projets proprement "annéciens" comme la rénovation de l'école Carnot, la passerelle Galbert, la rénovation de la rue L. Armand, etc... Nous ne comprenons pas cette gestion qui vise 1) à financer "cash" (oui cette majorité refuse d'emprunter alors que les taux d'intéret n'ont jamais été aussi bas!) des investissements dont la durée de vie s'étale sur plusieurs années (et donc à faire supporter entièrement leur cout par les contribuables de 2016) ; 2) à faire payer par les seuls annéciens des équipements qui, si la fusion des communes se fait, seront au bénéfice de tous les habitants. 

J'ai redit, en conclusion, que la politique de la ville manque de dynamisme et d'imagination. Depuis 8 ans que je suis élu, d'année en année, on reconduit les mêmes choses sans s'interroger sur leur pertinence et sans "oser" de nouveaux défis. En 2008, tout était mis en sommeil en attendant les JO2018. Depuis 2015, tout est mis en sommeil en attendant la fusion. Cette équipe municipale ne sait pas faire des choses simples pour les Annéciens. Il lui faut toujours de l'exceptionnel (qui voit rarement le jour in fine) quitte à délaisser le quotidien des habitants.

Le vote définitif du budget aura lieu le lundi 11 avril.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire