vendredi 22 janvier 2016

Capucins : les mensonges de M. Rigaut

Je dois vous faire une confidence : j'ai été élevé avec quelques principes éthiques forts comme le respect, l'honnêteté ou bien encore la franchise. Je suis comme çà. Oh ni un saint, ni un démon juste un homme attaché à ce que, dans nos sociétés, la morale garde une place de premier plan.

C'est donc toujours avec un certain trouble que je vois notre maire se vautrer dans le mensonge, les attaques personnelles et le dénigrement, comme il vient encore de le faire sur son blog (qu'il a réouvert, visiblement, expressément pour attaquer son opposant).

C'est que le sujet de l'avenir des Capucins me tient à coeur, vous le savez. Ce n'est pas nouveau et j'ai toujours dit (car moi j'ai une constance) que je m'opposerai de toutes mes forces à la bétonisation et à la privatisation de cet espace. C'est une question d'égalité de tous les Annéciens qu'ils soient du centre-ville (où on garde de très nombreux parcs) ou des quartiers. C'est une question de principe et d'équité. Mais aussi une vision d'avenir pour tout ce quartier.

Alors voir notre maire prendre l'argument du chantage au logement pour justifier ce massacre du dernier parc naturel de la ville c'est à mourir de rire ou à pleurer de honte (pour lui). Quand on sait ce qu'est la politique du logement de la ville (qui n'atteint toujours pas ses obligations légales et continue à construire si peu de logements sociaux) ou de l'agglomération (dont le Plan Local de l'Habitat est une mascarade), on rit en voyant M. Rigaut se transformer en chevalier blanc des "pauvres familles annéciennes" qui ne peuvent pas se loger....

C'est vrai que depuis quelques semaines, plus à gauche que Rigaut tu meurs : discours aux associations sur leur "extrême importance" (lui qui sabre les subventions), vœux en forme d'hommage aux actions sociales et aux plus démunis de la ville (qu'il veut déloger du foyer St François et auxquels il a refusé des mois durant des douches dignes).... Non ça en devient presque touchant DE CYNISME.

Alors puisque M. Rigaut a la mémoire si courte sur les Capucins nous allons lui rafraîchir et lui rappeler que mentir aux Annéciens (et au conseil municipal) c'est pas seulement MAL, c'est un crime de lèse-démocratie. 

Vous ne vous souvenez pas ? C'est vrai que tout est fait pour faire oublier cet épisode, mais cela s'est passé en septembre 2011 au conseil municipal. A l'époque, nous demandions à la ville de préempter le couvent des Capucins, de sauver les bâtiments et le parc. Le maire n'était pas favorable à ce choix et M. Rigaut prétendait que le parc était protégé par le PLU... Je précise que depuis 2011, le PLU n'a pas été modifié en ce qui concerne le terrain des Capucins. Dans les articles de presse suivants il est écrit : "Le parc protégé"... "Le maire temporise et se montre rassurant : "le parc est protégé par le PLU""... "La mairie assure que la PLU actuel protège le parc"... "Il n'y a pas d'urgence puisque le PLU maintient l'espace de verdure"...

Alors M. Rigaut ce parc : protégé ou pas protégé ? Vous pouvez toujours m'attaquer et vous en prendre à mes amis pour faire diversion sur le fond du dossier. Mais moi, je n'ai jamais varié sur ce sujet et moi je n'ai jamais menti aux Annéciens. Alors que vous, vous êtes devenu coutumier du fait.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire