vendredi 1 janvier 2016

Bonne et heureuse année 2016 !

Ce que je peux souhaiter de meilleur à vous tous et surtout à notre jeunesse : un peu de poésie et beaucoup d'audace. Les années passent et le temps ne suspend jamais son vol...

Je vous souhaite à tous d'avoir la santé pour tracer votre route, l'amour pour vous donner un horizon, le bonheur comme compagnon de vie et la joie comme éternelle maîtresse.

Bonne et heureuse année 2016 à chacun d'entre vous. 


Afficher l'image d'origine

"Tout dire ! Tout parler ! Oser ! Tout écrire ! Tout sembler réussir pour mieux finir par tout

rater ! Tout échouer et en rire ! Tout oser !


L’Académie ? Vingt cadavres debout discutent de l’orthographe exacte du mot
macchabée ! Vingt autres Membres, déturgescents, se livrent à de savants calculs de
probabilités sur les chances de survie du point d’interrogation final ! Puisse-t-il leur être
fatal ! Tout pue, jeunes gens !


Fuyez ! Hâtez le pas ! L’Institution nous rattrape, l’Établissement est à nos portes et l’Art
Officiel nous colle au derche ! Fuyons tous les Cercles ! Fuyons celui des Lecteurs
Disparus ! Fuyons même celui des Lecteurs de Spirou ! Fuyons tout ! Fuyons surtout celui
des Poètes Retrouvés, Gelés, Momifiés ou Assoupis, pour l’Éternité, dans les platitudes
de la convivialité ! Fuyez ces mammouths ! Fuyez leurs mamours ! Fuyez leurs
moumoutes ! En avant toutes !


Ayez toutes les audaces ! Ayez tous les Horaces ! Ayez tous les Désespoirs, toutes les Vieillesses Ennemies, à vos basques! Ayez le bon réflexe! Pratiquez la langue d'escampette![…] 

Soyez bulbeux. Soyez tubéreux ! Soyez motteux comme un roploplo de brocoli. Soyez érudits. Cultivez votre jardin d’amour interdit ! Soyez céleri ! Osez parler scélérat! Osez parler en brassica napus! Osez dire : mon chou cabus, mon chou d’Fleurus ! Ma chmoule ! Mon chichi ! Mon chichifragi ! Osez tout dire avec des fleurs de rhétorique qui sentent bon la fleur de pissenlit !"


Quittez le Radada des Nouveaux Radadaïstes ! Quittez le Rondibé des Ultimes Surréalistes !Quittez le Dernier Carré des Irréguliers déjà Régularisés ! Lâchez le Troufignon Post-Moderniste et l'Entrée des Artistes Post-Mortem ! Adieu ! Amen ! Lâchez tout !

Oui ! Cavalez, jeunes gens! Encourez-vous sans vous retourner ! Soyez ironiques et Iroquois !Y compris à votre endroit ! Soyez modernes et maladroits !Fragiles et touchants ! Envahissants ! Chiants ! Chiatiques vraiment ! Soyez de votre temps ! 

Ayez toutes les audaces ! Ayez tous les Horaces ! Ayez tous les Désespoirs, toutes les Vieillesses Ennemies, à vos basques! Ayez le bon réflexe! Pratiquez la langue d'escampette![…] 

Soyez bulbeux. Soyez tubéreux ! Soyez motteux comme un roploplo de brocoli. Soyez érudits. Cultivez votre jardin d’amour interdit ! Soyez céleri ! Osez parler scélérat! Osez parler en brassica napus! Osez dire : mon chou cabus, mon chou d’Fleurus ! Ma chmoule ! Mon chichi ! Mon chichifragi ! Osez tout dire avec des fleurs de rhétorique qui sentent bon la fleur de pissenlit !



Extrait de "Ridiculum Vitae, Entre Saint Antoine et Saint Antonio" de Jean-Pierre Verheggen

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire