mercredi 30 décembre 2015

Rétrospective 2015

L'année 2015 se termine. Nationalement, elle aura été marquée par les attentats et leurs victimes. La crise économique et le chômage sont encore, malheureusement, trop présents. Oui, 205 n'aura pas été la plus "sympathique" des années même s'il ne faut jamais oublier les petits bonheurs de chacun.

Afficher l'image d'origine

Localement, nous n'avons pas chômé ! Avec mes collègues élus, j'ai porté de nombreuses propositions et remarques au conseil municipal et au conseil d'agglomération. Petit rafraîchissement de mémoire ?
Allez, c'est parti, revenons sur les grands thèmes abordés.

Le logement

Début Janvier, je réaffirmais à la presse que notre priorité absolue est le logement. Trop cher, souvent inadapté, il grève exagérément le pouvoir d'achat des Annéciens. Grâce à notre action, le projet d'écoquartier Vallin-Fier a été revu et plus de logements pour les ménages modestes vont être construits (logements en accession aidée et logements sociaux). D'autres projets, plus modestes, ont également suivi cette inflexion. Nous nous en réjouissons, même s'il faut faire plus encore. Je crois qu'en 2015, nous avons tenu parole.
Avec Claire Lepan, nous avons bataillé sur le PLH (Plan Local de l'Habitat), que nous avons fini par rejeter, faute non pas d'ambitions, mais de moyens financiers pour réaliser ces ambitions. En effet, le nouveau PLH (2014-2019) prévoit plus de logements à prix abordable mais ne fixe aucune ressource financière pour les financer ! De même, il est dit qu'il faudra construire plus de logements sociaux, mais avec la même enveloppe financière ! Pour nous, l'agglo n'a pas pris en compte l'urgence du logement qui pénalise le dynamisme économique local et fragilise les ménages modestes.

Le centre des congrès

L'année 2015 aura été l'occasion de fêter 5 ans de lutte contre l'implantation du nouveau centre des congrès à Albigny. Lorsqu'au printemps, MM. Rigaut et Accoyer ont fait voter l'avant-projet définitif avec une hausse de 7 millions d'euros par rapport au coût initial, j'ai de nouveau redit mon opposition au choix du site. Avec Claire Lepan, nous avons été les deux seuls conseillers communautaires à nous mouiller encore et toujours en saisissant la justice pour faire annuler cette délibération. Nous avions d'ailleurs, au préalable, saisi le tribunal administratif pour qu'il nous renseigne sur le nombre de mètres-carrés constructibles. Tout comme nous avions saisi le préfet sur cette même demande.

Un conseil municipal des Jeunes

Le groupe "Avec vous, Annecy pour tous" a déposé un vœu pour la création d'un conseil municipal des Jeunes à Annecy afin de mieux intégrer la parole et les demandes des jeunes à nos décisions. La majorité et les groupes d'extrême droite et de droite extrême ont rejeté cette proposition par peur de notre jeunesse. Depuis, un groupe de travail s'est constitué pour trouver un autre dispositif. Nous verrons bien ce qu'il en sortira.

Le couvent des Capucins

La majorité a décidé de revendre le couvent des capucins à un promoteur immobilier pour le privatiser et le bétonner. Alors que nous avions demandé dès le début d'année une ouverture du parc au public, le vote de la vente de ce lieu magnifique a été une douche froide. Surtout que ce dossier (comme tant d'autres) a été pensé en secret. Nous avons redit notre volonté de voir cet espace ouvert au public. Nous avons lancé une pétition qui a déjà recueilli plus de 1000 signatures pour sauver le parc. Et nous allons continuer à nous opposer à ce projet, avec le soutien de nombreux Annéciens.

La fusion des communes

L'idée, sortie du chapeau, de fusionner les 13 communes de l'agglo a fait pschitt... Je n'étais pas favorable à cette "grande" fusion, mal menée par l'exécutif de l'agglo, mal préparée et mélangeant des communes trop différentes. J'ai donc voté contre tout en réaffirmant que je ne suis pas opposé, loin de là, à l'idée de fusionner les communes urbaines volontaires. C'est le processus qui est aujourd'hui engagé et que nous avons accompagné. Le choix définitif du mariage aura lieu dans le premier semestre 2016. Nous avons des exigences qui conditionnent notre choix final et que nous portons régulièrement dans les différents conseils comme l'implication de la population dans les décisions, le maintien et le renforcement du service public à la population, le travail autour d'un projet d'avenir pour notre nouvelle commune qui prenne en compte les exigences de solidarité et de performance.

Par ailleurs, nous avons validé le regroupement des communautés de communes des deux rives du lac, du Pays d'Alby, de la Fillière et de la C2A.

Le terrain Balleydier

La majorité, toujours dans le plus grand secret, a décidé de vendre le terrain Balleydier et d'acheter le parc des Soeurs de Saint Joseph pour l'ouvrir au public (!!! si si en centre ville c'est possible, contrairement aux Capucins..). Là encore, le projet immobilier proposé et les parkings moches et insuffisamment nombreux, ne répondent en rien aux attentes des habitants de la vieille ville et aux professionnels qui y travaillent. Pour notre part, nous défendons l'idée d'installer là un véritable musée du cinéma d'animation qui serait une nouvelle locomotive puissante pour le tourisme et qui valoriserait une filière d'excellence économique locale. Nous avons besoin de penser l'avenir et de faire face à la concurrence de nouvelles destinations touristiques en innovant dans des projets utiles et économiquement viables.


Bien entendu ce ne sont là que nos prises de position les plus emblématiques et souvent médiatisées. Mais je n'oublie pas le travail mené en commissions par mes collègues (et moi-même) sur les questions des mobilités et transports, la qualité de l'air, le social et la solidarité, la culture et le sport, la sécurité et la tranquillité publique, le dynamisme économique et l'innovation (avec la question d'AirBnB par exemple), l'accueil de nos enfants en crèches, dans les écoles et au périscolaire dans des conditions acceptables (de locaux et de prix notamment), etc...

Chacun pourra juger sur ces quelques exemples de notre travail au service de tous les Annéciens et habitants de l'agglomération. Nous proposons (logements, Capucins, conseil municipal Jeunes, Balleydier, etc...) et parfois, faute d'écoute, nous nous opposons. C'est une mission exigeante, parfois ingrate, mais qui me procure la satisfaction de la parole tenue, de votre confiance (donnée au moment des élections) respectée.

Je sais que notre travail, nos positions ne sont pas toujours partagées par tous les Annéciens, c'est bien normal. Mais vous savez aussi que nous travaillons avec la volonté de porter une certaine idée du bien commun et du vivre ensemble. Notre travail est souvent félicité pour sa pertinence et son sérieux et je veux, par ce message, y associé mes collègues et ceux qui nous soutiennent depuis des années. Un leader ne peut rien et n'est rien sans des collègues travailleurs et dévoués au bien commun.

Depuis Janvier 2015 je n’appartiens plus à aucun parti même si chacun sait que mon cœur est à gauche, une gauche responsable, ouverte, pragmatique, progressiste et écologiste. J'appartiens au parti d'Annecy et j'en suis très heureux. Cette année, j'ai pu la consacrer entièrement à vous. Nous avons pu mieux nous connaitre au cours de réunions publiques où vous êtes venus nombreux, de marchés, de rencontres, loin des chamailleries politiciennes. J'ai beaucoup reçu de vous, d'affection, d'amitié et d'échanges toujours enrichissants. Je vous en remercie très chaleureusement car sans vous, cette année aurait été très difficile. Grâce à vous, je sais que nous sommes sur la bonne voie pour faire gagner Annecy. 

Je vous embrasse.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire