mardi 13 octobre 2015

Allobroges vaillants, accordez-moi toujours asile et sûreté

Hier en rentrant de ma journée, j'ai feuilleté le bulletin municipal arrivé dans ma boite aux lettres.



Je dois dire que j'ai été effaré par la tribune publiée par le FN sur l'accueil des réfugiés syriens et irakiens. Cette tribune est une abomination et un scandale. Elle mélange tous les amalgames, toutes les peurs. A la lire, on comprend que ces réfugiés, qui je le rappelle fuient la guerre entre d'un côté Daesh et de l'autre les forces de Bachar El Assad (qui a gazé des villages entiers), sont potentiellement des terroristes ("garantir l’honnêteté des intentions des nouveaux arrivants").

Le lien est aussi fait entre immigration et insécurité.

Le lien est clairement établi entre immigration et chômage.

Toutes ces affirmations sont évidemment des imbécilités démenties par toutes les études. Il n'y a pas de lien entre immigration et insécurité, pas plus qu'il n'y a de lien entre immigration et chômage. Ce sont des vues de l'esprit. Pourtant à force d'être répétés, voire entretenus, ces mensonges finissent par faire leur chemin dans les têtes. C'est si facile de faire ainsi des immigrés (fuyant la guerre) des boucs-émissaires de tout.

Je regrette profondément que les partis de gouvernement, particulièrement de gauche et au premier chef le PS, aient baissé les bras sur ce combat laissant ainsi le champ libre au règne de l'émotion, des fausses évidences, plutôt qu'à celui de la raison et de la vérité.

Par ces frasques grotesques et malsaines, le FN essaie de faire oublier son absence de travail et de participation à la vie municipale. Jamais présent en commissions, rarement audible en conseil, le FN a trouvé son créneau : faire croire aux Annéciens qu'il travaille en éditant des outrances dans le bulletin municipal. Je trouve cela pathétique et clairement "petit bras". L'immigration est-elle le sujet principal d'interrogation des Annéciens ? Est-elle leur difficulté première ? Non bien sûr que non. Et pourtant par ces billets le FN local cherche à occuper l'espace médiatique.

Et cela marche puisque le groupe majoritaire lui répond (et que je le fais également sur ce blog). Pour notre part, nous ne pouvions pas répondre directement dans le bulletin puisque nous n'avons pas accès aux tribunes des autres groupes avant leur parution (contrairement à la majorité). Et quand bien même nous l'aurions pu, nous aurions néanmoins publié notre tribune sur le logement car, avec les discussions actuellement en cours, c'est l'avenir des prix de l'immobilier, c'est la possibilité pour nos enfants de se loger ici, chez nous, qui se discute.

Il me semble que c'est là un sujet bien plus important que celui d'accueillir deux ou trois familles fuyant la guerre et l'horreur sur une agglomération de 150 000 habitants. Familles à qui, et c'est bien pratique, les mêmes feront porter l'accusation qu'ils sont responsables du manque de logements pour nos enfants... Et ainsi la boucle est bouclée.

Au-delà du fond qui est à vomir tant c'est absurde, mais tant cela blesse des familles qui ont déjà tout perdu; c'est cette manière de faire de la politique en faisant le buzz qui m'effare. Un parti qui se sert de ses élus locaux pour parler non pas des vrais problèmes des Annéciens mais pour faire la campagne régionale de Mme Le Pen. Comment 17.61% des Annéciens ont-ils pu voter pour ces idées-là  et se laissent encore duper par cette politique spectacle ? J'avoue ne plus très bien comprendre...

Une chose est certaine, si Le Pen père a été mis sur la touche par sa fille pour faire croire que le FN avait changé, les militants et les élus de base eux n'ont pas changé, ils sont toujours aussi xénophobes.

Je ne sais si ces loustics sont de bons petits Français, bien blancs, comme ils le déclarent. Mais je suis certain d'une chose, ils sont de très mauvais Savoyards. Leur idéologie est une insulte à notre histoire.

Les Allobroges (Hymne de la Savoie)

Je te salue, ô terre hospitalière,
Où le malheur trouva protection !
D’un peuple libre, arborant la bannière,
Je viens fêter la constitution.
Proscrite hélas, j’ai dû quitter la France,
Pour m’abriter sous un climat plus doux.
Mais au foyer, j’ai laissé l’espérance,
En attendant (bis), je m’arrête chez vous !

Refrain :
Allobroges vaillants, dans vos vertes campagnes,
Accordez-moi toujours asile et sûreté,
Car j’aime à respirer l’air pur de vos montagnes :
Je suis la liberté, la liberté !

Au cri d’appel des peuples en alarme,
J’ai répondu par un cri de réveil :
Sourds à ma voix, ces esclaves sans armes
Restèrent tous dans un profond sommeil,
Relève-toi, ma Pologne héroïque,
Car, pour t’aider, je m’avance à grands pas !
Secoue enfin ton sommeil léthargique,
Et je le veux (bis), tu ne périras pas !

Un mot d’espoir aux peuples d’Italie :
Courage à vous, Lombards, je reviendrai !
Un mot d’amour au peuple de Hongrie :
Forte avec vous, oui je triompherai !
En attendant le jour de délivrance,
Priant les dieux d’apaiser leur courroux,
Pour faire luire un rayon d’espérance,
Bons Savoisiens (bis), je resterai chez vous !

Fils du Piémont et de la Ligurie,
Honneur à vous, intrépides guerriers !
En revenant saluer la patrie,
Sur son autel, déposez vos lauriers.
N’oubliez pas cette heure où la victoire
Vous conduisit sous des cieux inconnus.
Mais en ce jour, caressés par la gloire,
Avec la paix (bis), soyez les bienvenus !

Chez les humains, toujours je fais ma ronde :
Mon but unique est de tous les unir.
J’espère bien faire le tour du monde.
Et triompher dans un proche avenir ;
Je veux raser ces murailles altières,
Qui des tyrans abritent les courroux ;
Je veux bientôt voir tomber les frontières :
La terre doit (bis) être libre pour tous.

2 commentaires:

  1. Et pourtant, la république nous met en garde contre les migrants "qui viennent jusque dans nos bras égorger nos fils et nos compagnes. Aux armes citoyens, formez vos bataillons, marchons, marchons, qu'un sang impur abreuve nos sillons."

    RépondreSupprimer
  2. mon pauvre monsieur il faut sortir... prenez model sur des professionnels de l immigration je veux parler des americains...1 millions d immigres par an...des gens fuyant l insecurite chez eux il y a plein de pays au monde. Ensuite interrogez vous sur leurs methods de travail cela vous fera progresser plutot que de ressasser les memes mensonges que votre president...

    RépondreSupprimer