lundi 14 septembre 2015

Cuisine centrale : les mensonges du parking

Lors de la dernière commission "restauration scolaire" (du mardi 08 septembre), un point a été fait sur l'état d'avancement de la construction de la nouvelle cuisine centrale aux Teppes, à la place de l'ancienne chaufferie.

Au cours de cette présentation, nous avons eu confirmation d'un bruit qui courrait depuis plusieurs semaines et qui concerne les parkings pour les employés de cette cuisine centrale. La mairie réfléchit à créer un nouveau parking pour les employés de la cuisine centrale. Ce parking serait pris sur l'espace actuel qui sert au périscolaire (à nos enfants !) à côté de l'école des Teppes, rue des edelweiss. Il s'agit d'agrandir l'impasse qui mène à l'entrée de l'école sur cette cour du périscolaire pour créer des places réservées aux services de la restauration municipale.



Je m'oppose catégoriquement à ce choix et au signal qu'il envoie : remplacer des espaces pour nos enfants par des places de parking, cela n'est pas l'idée que je me fais du développement durable.

Par ailleurs, cela nous ramène aux débats que nous avions eu en 2013 (avant les élections) sur le choix de cet emplacement pour la nouvelle cuisine centrale. Avec mon équipe, nous avons toujours refusé le choix de ce lieu pour 4 raisons : 1) il fallait mettre là un espace ouvert aux habitants du quartier (d'où notre proposition d'un musée d'art contemporain et d'une annexe de la mairie), 2) ce lieu aurait dû accueillir un parking souterrain pour désengorger le quartier, 3) les nuisances engendrées par ce projet (odeurs, bruits, circulation de camions) ne sont pas négligeable dans un quartier résidentiel et 4) le projet défendu par la mairie ne comportait pas de parkings pour les employés et ceux-ci viendraient donc grossir le flot des voitures garées dans ce quartier déjà saturé.

Je me souviens parfaitement la réponse qui nous avait été apportée, y compris en réunion publique avec les habitants, sur ce dernier point. "Les employés de la cuisine centrale viennent tous travailler en bus [ à 5h du matin !!!!?!!!!] et en vélos [y compris l'hiver et quand il neige !!!?!!!!]" voila la réponse du maire, appuyé explicitement sur ce point par le directeur de la cuisine centrale. Promis juré, pas besoin de parking (donc ce lieu était idéal !).

Alors pourquoi aujourd'hui ce projet de parking pour les personnels ? Ces gens-là ont menti aux Annéciens, raillant au passage une opposition "jamais contente". Je regrette l'attitude du responsable de la cuisine centrale dans cette affaire. En tant que fonctionnaire au service de l'intérêt général, il n'avait pas à couvrir des mensonges et à prendre parti (notamment en période de campagne électorale) en tronquant la vérité. Car, à n'en pas douter, le choix de l'emplacement de cette nouvelle cuisine centrale aurait été discuté différemment si l'on avait répondu sincèrement à nos inquiétudes et que la problématique du parking des personnels avait été abordée avec objectivité.

Les fonctionnaires de la ville ont un rôle de conseil et d'expertise (en amont des décisions). Ils doivent pour cela rester dans un rôle de neutralité, sans quoi c'est la confiance qui s'érode. Le fait d'avoir traité avec mépris nos interrogations et ce point n'est pas sérieux et constitue une faute grave.


Le maire a menti aux Annéciens, notamment ceux de ce quartier, malgré nos mises en garde. Des services ont été instrumentalisés pour servir le discours (faux) d'un candidat au détriment des projets d'un autre. Aujourd'hui, la vérité apparait : il faut un parking pour les personnels et celui-ci viendra amputer un espace actuellement dédié aux enfants. Je trouve cela particulièrement scandaleux et hypocrite. Comme nous l'avions proposé, d'autres lieux existaient pour implanter cette nouvelle cuisine centrale, que nous voulions intercommunale dès le départ, comme la zone de Vovray. 

Aujourd'hui, les habitants de ce quartier, citoyens de seconde zone à qui on peut bien faire passer un "petit" mensonge (imaginons juste un instant que l'on rogne sur la cour de l'école du quai Jules Philippe pour mettre des voitures... j'imagine déjà le tollé), ne sont qu'au début de leurs surprises...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire