dimanche 16 août 2015

Une blague au retour de vacances

Après une semaine de vacances durant lesquelles j'ai coupé avec ce blog (et la politique en général) me voici de retour. Mi-figue mi-raisin pour être tout à fait honnête avec vous. Ces quelques jours m'ont permis de faire le point, et il n'est pas très optimiste pour notre ville.

Les incompétents sont toujours en place et rien ne bouge...
Le clientélisme fait plus que jamais son oeuvre pour s'attacher les voix de quelques amis...
L'embourgeoisement de la ville suit son cours, pour éviter tout risque de changement politique...
Et à la mairie on prépare gentiment le passage de relais à un candidat "Les Républicains" pour 2020.

Bref, c'est le pied.

Mais c'est ce que les Annéciens ont voulu. Ils critiquent à tout va mais n'imaginent pas changer de politique. Oh la gauche çà fait peur (à la limite le FN ?). Et puis trop jeune, trop intello, trop... Bref, on ne veut plus de Rigaut mais on le laisse en place. Alors il ne faut pas se plaindre.
Suis-je défaitiste ? Non. S'il y en a bien un qui se bat depuis 8 ans je crois que c'est moi. Et Dieu sait si on a fait avancer les choses... Mais rien n'y fait. Les Annéciens préfèrent tourner la tête, s'inventer l'image d'une ville qui n'existe plus, d'une politique qui serait sensée être la plus belle du monde... pour éviter de regarder la réalité en face.
Et depuis 8 ans j'ai juste l'impression de courir comme un pompier qui essaie de circonscrire les incendies pour le bien d'Annéciens qui en ont besoin... mais qui préfèrent rester chez eux quand il faut aller voter.

Alors, me direz-vous, voila une belle occasion de relever le défi ! Oui, mais plus comme avant. Faire la cour à une femme qui vous regarde à peine et continue de s'enticher d'un mari qui ne l'aime plus, çà finit par fatiguer. Penser plus à soi, être plus égoïste, faire comme les autres... finalement ils vont peut-être finir par me faire devenir un vrai politique, à la sauce locale ! Prendre ses indemnités, se foutre du monde, construire des horreurs, mais être toujours réélu.

Une page à succès.

Au passage je souhaite féliciter les administrateurs de la page Facebook : "Ce qu'un Annécien ne dit pas" pour leur humour décapant sur la fête du lac. J'ai trouvé très drôle et amusant. Je regrette que tous n'apprécient pas l'humour. Mais il faut dire que vu le peu de projets portés par le maire certains s'ennuient à la mairie et ont donc tout le temps disponible pour chercher la petite bête à tous ceux qui émettraient (ce qui est jugé comme) la moindre critique... Et Facebook semble être le nouveau lieu de la censure des élites locales (après le centre des congrès...).

Enfin moi j'ai bien ri et me félicite que malgré la léthargie de cette ville, certains citoyens osent et aient encore de l'audace.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire