mercredi 6 mai 2015

Fusion des communes : et les Annéciens là dedans ?

Nous avions lundi soir un conseil privé consacré à la fusion de communes. C'était la première fois que nous pouvions avoir un temps assez long pour débattre de cette question importante. Même si personnellement, je pense que la messe est déjà dite et que cette fusion de toutes les communes de l'agglo ne se fera pas. Mais bon, il est toujours intéressant de discuter.


Alors le maire nous a refait sa rengaine habituelle sur tous les multiples avantages de la fusion... qui sont en réalité uniquement financiers (ce qui n'est pas si mal, mais à mon avis pas suffisant pour emporter l'adhésion. On ne se marie pas pour l'argent, mais par amour).

Ce que l'on sait c'est que si les communes et l'agglo fusionnaient au 01 janvier prochain (!!!!) il n'y aurait plus qu'un seul conseil municipal (regroupant tous les conseils municipaux actuels) de 353 conseillers dont 45 Annéciens (Annecy pèserait alors 13% des voix pour 35% de la population) entre 2016 et 2020. Pour comparaison (je prends deux communes au hasard), Poisy +Montagny auront 44 conseillers... Par ailleurs, les adjoints resteraient tous adjoints de la nouvelle commune (économies ? Plutot armée mexicaine, mais bon fat bien contenter tout le monde en distribuant les indemnités...)

Chacun comprendra donc qu'avant de s'engager on ait quelques exigences sur la manière dont le service public annécien pourra être préservé par exemple. Quelles garanties a-t-on sur l'avenir du périscolaire ? des rythmes scolaires ? du maintien d'un service d'espaces verts (certaines grosses communes font appel au privé...) ? de l'accueil par les ATSEM dans les classes ? de politique jeunesse ? d'aides aux associations ? d'événementiel ? de soutien à la culture ? aux clubs sportifs ? etc ...

Alors certes, tout changement provoque des interrogations et je ne veux pas jouer les frileux ou les conservateurs. Vous savez que ce n'est pas ma philosophie. Néanmoins avouez que ce ne serait pas très responsable de se lancer dans une fusion sans avoir quelques réponses à ces questions, portant sur la vie quotidienne des Annéciens.

Le maire a répondu que cela donnerait lieu à l'écriture d'une charte... quand ? Mystère. Et que vaudra cette charte une fois la fusion réalisée puisque le conseil municipal (dans lequel Annecy sera très dilué) aura juridiquement et légalement le droit de voter ce qu'il voudra ?

Dans la présentation, le maire a insisté sur le fait que la fusion nous permettrait de réaliser tous les investissements portés par les différentes communes estimés à 70 M€/an. Je ne demande qu'à le croire, mais quand j'ai posé la question de ce que la ville d'Annecy avait fait inscrire comme investissements, le maire n'a pas pu me répondre.

C'est que, contrairement à ce qu'il est d'usage, depuis plus d'un an, le maire ne nous a jamais fait débattre de son PPI (Plan Pluriannuel d'Investissement), c'est-à-dire la feuille de route des investissements qu'il compte mener pendant le mandat. Annecy n'a pas de PPI. Nous n'avons donc pas pu transmettre la liste des investissements prévus puisqu'à ma connaissance elle n'existe pas et que l'on n'en a pas débattu. A moins que ce soit le maire qui ait fait sa liste dans son coin...

Fusionner pourquoi pas, mais pour réaliser quels investissements pour les Annéciens ? Combien d'argent pour les Haras? les Capucins ? les rénovations d'école ? les berges du Thiou ? les aires de jeux ? la sécurité ? etc...

Pour résumer, le maire vend la fusion comme un comptable, avec sa calculatrice entre les mains. Dès qu'il s'agit d'expliquer ce que cela veut dire pour les Annéciens, en terme de services publics ou d'investissements, il devient muet et se retranche derrière une charte hypothétique (qui n'aura aucune valeur) et une liste d'investissements que lui seul connait...

On dira ce que l'on veut, mais il fait vraiment tout pour nous dégoutter de ce projet... Surtout que je lui ai rappelé que ce serait bien, plutôt que de porter sa seule parole (celle du groupe majoritaire) sur un tel projet qui dépasse largement les antagonismes politiques, de consulter régulièrement ses oppositions afin de rechercher un consensus pour essayer de porter une parole plus large, celle de tous les Annéciens. Ce à quoi il a répondu : "je suis disponible pour toute information"...

Décidément, il ne comprend rien et s'entête à porter ce projet comme un politicien accroché à sa calculatrice.

Sur le calendrier, soyez prêts ! Le conseil d'agglomération serait amené à voter le mois prochain. Puis ce serait au tour des communes en septembre. Nous avons toujours exigé une consultation de la population en amont de toute décision. Le maire nous a juré que ce serait fait... Sauf que le conseil de juin de l'agglo c'est dans pas longtemps ! Donc les habitants devront prendre connaissance de ce dossier complexe (et qui engage largement l'avenir), débattre et se faire une opinion en moins d'un mois !!!!

C'est la démocratie citoyenne vue par M. Rigaut.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire