mardi 24 février 2015

Fusion des communes : avec moi ou contre moi

Je viens de lire le nouveau texte que M. Rigaut a publié sur son blog, en grande partie en réaction à mes interrogations concernant l'endettement par habitant.

Je m'estime flatté que le maire, président de l'agglomération (et autre cumul de fonctions), tellement pris par ses mandats (grassement payés), prenne le temps de répondre à cet argument. Ce qui prouve qu'il a beaucoup appris en politique, au point de devenir le polémiste politicien qu'il dénonce (effet miroir?) chez les autres.

Car son argumentaire a de quoi déconcerter. Et question de prendre les gens pour des c... il se pose largement là ! Faire croire qu'avec la fusion de communes, les impôts des Annéciens vont baisser, c'est comment dire... stupide et irresponsable. Cela reviendrait à dire que les Annéciens auraient plus, en payant moins. On sait JL Rigaut, prompt au populisme le plus basique et aux arguments les plus fumeux (vous voulez la liste ? JO 2018, tram-train, centre des congrès...) mais là il faut quand même oser ! J'en mets ma main à couper que celà n'arrivera pas à moins de démolir les services publics.

Quant aux airs de professeur donneur de leçon, un brin méprisant, que prend M. Rigaut pour nous expliquer qu'il faudrait être "sérieux" (interdiction de rire de la part de celui qui raconte des sornettes aux Annéciens depuis des années, dernier exemple en date : les impôts n'augmenteraient pas pour financer le tunnel sous le Semnoz ou le centre des congrès!) quand on parle de fusion.

Comprenez : soit vous êtes d'accord avec lui (et alors vous êtes sérieux puisque c'est LUI qui a raison et tous les autres sont des c...) soit vous osez poser des questions et alors vous êtes dans la "posture politicienne égoïste" (de nouveau défense de rire, c'est presque un compliment de la part de celui qui ne fait que ça avec son copain Accoyer).

Nous sortons du 11 janvier et des attentats de Paris. Le pays a besoin de se rassembler et de débats apaisés. Au lieu de quoi M. Rigaut ne répond jamais sur le fond, fait croire des sornettes aux Annéciens et méprise ses minorités. Ces postures de "monsieur je sais tout et les autres sont des c... " ne grandissent pas la démocratie ni le débat légitime en politique. 

Il est de bon ton pour M. Rigaut de faire la morale aux autres, de s'émouvoir sur telle ou telle tribune municipale et de prendre des airs indignés. C'est vrai que ça ne mange pas de pain ! Mais avec ce genre de comportement méprisant, on se demande parfois qui fait le plus de mal à la démocratie...

Car le débat politique doit être un débat serein et sérieux. Je ne défends aucun "intérêt personnel", car vous qui me suivez, vous savez bien que je suis plutôt favorable à cette fusion. Mais je crois que ce n'est pas en attaquant ses adversaires avec des arguments si petits comme le fait M. Rigaut qu'on fait avancer le débat. Or il doit y avoir débat avec la population sur tous les points. Les uns avancent la question des impôts, moi j'avance celle de l'endettement. Est-elle moins légitime ? Je ne le crois pas. A moins que M. Rigaut, tellement soumis à M. Accoyer, en soit arrivé à sacrifier les Annéciens eux-mêmes sur l'autel de son ambition politique personnelle pour ne pas voir les enjeux qui se posent à eux.

Et pour finir, oui des fois ça fait du bien de dire que j'en ai marre de ce manque de respect (c'est vrai pour moi, mais aussi pour beaucoup d'Annéciens qui me le disent) qui caractérise tellement la relation qu'entretient M. Rigaut avec ses minorités. Que j'en ai marre de passer des heures au service de la population (car on ne ménage pas notre peine, quasi-bénévolement, avec les moyens qui sotn les nôtres) pour entendre ce genre de mépris ! On ne peut ne pas être d'accord,c'est même légitime entre droite et gauche, mais j'aimerais que le respect soit toujours là.

Ne dit-on pas que l'invective et le mépris sont les armes des faibles ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire