mardi 6 janvier 2015

Festival du film, Annecy - Hérat ?

Je me rends compte que j'ai oublié de vous parler de cette belle initiative, relatée en fin d'année dernière par France Inter (je crois), qu'est le Festival International du Film de la Femme qui se tient depuis 2 ans à Hérat (3e ville du pays avec 436 000 habitants) en Afghanistan.

Afghanistan : La FIDH soutient le Festival International du Cinéma de la Femme - Herat

En entendant le témoignage de ces organisateurs, ces femmes militantes qui travaillent à la reconnaissance du droit des Femmes dans un pays ravagé par les talibans puis la guerre, je me suis mis à rêver à un partenariat entre Annecy (et son festival international du Film d'Animation, sa biennale du cinéma espagnol, son Festival du film Italien,  son festival du film du freeski High Five festival...) et Hérat, son festival du bout du monde.

Ce rêve porte en réalité deux horizons:
- d'abord, voilà une action "utile" pour défendre le droit des femmes et leur émancipation. Dans notre pays, il faut encore et toujours se battre contre le sexisme. Mais voilà peut-être une manière d'ouvrir ce combat et d'y associer d'autres cultures. Car ce partenariat cinématographique pourrait aussi ouvrir d'autres formes de rencontres, de témoignages. Notre pays a participé à la guerre d'Afghanistan entre 2001 et 2014, je crois qu'au-delà des actions militaires, nous avons aussi aujourd'hui le devoir de participer à la reconstruction de ce pays, y compris culturellement.

- Annecy doit avoir une ambition en matière cinématographique, une ambition à la hauteur de son histoire. Annecy doit se positionner, car elle en a les atouts, comme une capitale reconnue du cinéma. Elle doit rayonner. Bien sûr, d'abord et avant tout, autour de sa spécificité qu'est le cinéma d'animation, mais aussi plus globalement dans le cinéma tout court. Ce rayonnement ne peut être que bénéfique en matière de renommée et de retombées ultérieures, y compris touristiques. Or, chaque ville a un budget annuel consacré à la "coopération décentralisée" (c'est-à-dire à l'aide au développement des pays en difficulté). Je crois qu'une partie des fonds d'Annecy, dans une vision globale porteuse de sens pour Hérat et pour nous, pourrait venir soutenir ce festival.

Je rêve qu'un jour Annecy saisisse les atouts qu'elle a pour les mettre au service de causes justes et sensées, avec des moyens maitrisés (et pour tout dire dans un partenariat pas totalement désintéressé). Prendre des risques, aider les initiatives ici et là-bas, investir pour l'avenir et le dialogue entre les cultures, voilà une ambition raisonnable.

Je sais que le festival d'Hérat ne nous a rien demandé, mais... Oups, il est temps de sortir du rêve pour revenir à la réalité, celle d'une ville où le rêve n'existe plus beaucoup, seule la routine a droit de cité.

Pour en savoir plus:
http://www.rfi.fr/moyen-orient/20130308-afghanistan-premiere-edition-festival-international-film-femme-herat/
https://www.fidh.org/La-Federation-internationale-des-ligues-des-droits-de-l-homme/asie/afghanistan/16407-afghanistan-la-fidh-soutient-le-festival-international-du-cinema-de-la

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire