vendredi 26 décembre 2014

Tunnel sous le Semnoz vs BHNS

Lors du conseil d'agglomération du 18 décembre 2014, une délibération a été soumise au vote concernant le lancement d'une Déclaration d'Utilité Publique (DUP) commune pour à la fois construire le Bus à Haut Niveau de Service (BHNS) Annecy-Duingt et le Tunnel sous le Semnoz.

J'ai voté contre cette délibération qui, de fait, tue tout avenir pour les transports en commun et comme nous allons le voir, s'inscrit dans la poursuite des tendances actuelles, à la fois en terme de pollution atmosphérique mais aussi de développement de l'usage de la voiture particulière et de consommation des terres agricoles (étalement urbain).

Si je me réjouis que, pour une fois, l'ensemble des forces politiques de gauche aient su faire front pour rejeter cette délibération, je m'étonne aussi de leur soudain réveil, elles que l'on a peu entendu au moment du vote du projet Agglo 2030 (voté le 25 octobre 2012, avec une seule voix contre, la mienne), ou bien encore au moment du vote du SCOT (idem, une seule voix contre, la mienne).

Car la logique actuelle était déjà inscrite dans ces documents. J'avais d'ailleurs appuyé ma démonstration en 2012 pour rejeter le projet d'agglo 2030 sur la même étude que je vais vous retranscrire ici. Je me souviens encore, comme un douloureux souvenir, des attaques assez violentes provenant de mon propre camp politique lorsque je déclarais que le projet d'Agglo 2030 reposait sur la mise en oeuvre du scénario de transports A (faisant la place belle à la voiture). On m'avait alors répondu que j'étais de mauvaise foi et qu'il s'agissait en réalité d'un scénario B bis...

On voit le résultat aujourd'hui : c'est le scénario A qui a été validé la semaine dernière ! Je regrette cette absence de clairvoyance et finalement l'absence d'écoute et de respect vis-à-vis des analyses que j'avais pu faire alors. D'ailleurs, B. Accoyer, à qui cette contradiction n'a pas échappé, a bien relevé que voter le projet Agglo 2030 (tout comme le SCOT) et rejeter le tunnel avait quelque chose d'incohérent... Sur ce point-là nous sommes d'accord.

Revenons sur le fond du dossier.

Contrairement aux croyances infondées de certains élus UMP (qui appuie leurs analyses sur l'ancienneté de leur vie politique, alors que c'est justement cela le problème, ils sont restés coincés en 1977), mon point de vue s'appuie sur une étude conduite il y a moins de 2 ans par un cabinet d'experts, très bien payé par l'agglomération.



Le scénario A, tout en haut, est le seul à prévoir un tunnel sous le Semnoz pour voitures, ainsi que le doublement du contournement d'Annecy (2 éléments que l'onr etrouve dans le SCOT et le projet Agglo 2030 comme par hasard). Le Scénario B (au milieu) est un scénario intermédiaire. Enfin, le scénario C, sans restreindre l'usage potentiel de la voiture, fait la part belle aux transports en commun et offre ainsi une vraie alternative. Vous vous doutez bien que c'est le scénario que j'ai défendu. En votant pour le tunnel sous le Semnoz, l'agglomération a choisi le scénario A sans aucune ambiguïté (surtout que les études pour le doublement du contournement sont inscrites au budget. Je dis çà pour ceux qui continuent à croire JL Rigaut et ses promesses, qui finissent touhjours par s'accorder parfaitement avec les désridératas de l'UMP. Pour ma part, cela fait bien longtemps que je ne crois plus au Père Noël).

Résultats : avec le scénario A (choisi par l'agglo) les transports en commun progressent très peu. De 3% de parts modales, on passe à 5.5%. En périurbain, cela progresse encore moins : on passe de 0.7% à 1%... Avec le scénario C on aurait pu transporter deux fois plus de personnes qu'avec le scénario A...
D'ailleurs, l'étude le dit à mi-mots : choisir le scénario A c'est faire le choix de la voiture. On peut même s'interroger sur la pertinence du BHNS dans ce cas, comme l'a souligné B. Accoyer.


Autre résultats : le scénario A choisi par l'agglo est celui qui participe le moins à la réduction de la pollution humaine, c'est celui qui génère le plus de nuisances (dont le bruit), c'est celui qui impacte le plus grandement les milieux naturels et qui limite le moins (ou encourage le plus) l'urbanisation et donc la destruction des terres agricoles et des milieux naturels. Vous ne pourrez pas dire que ce n'était pas écrit...

C'est enfin, pour finir, le scénario A qui coûte le plus cher : près de 900 millions d'euros... Dont les 2/3 pour les infrastructures routières et un petit tiers pour les transports en commun. Après on dit que c'est la gauche qui dilapide l'argent public... Alors je veux bien que, comme disent certains UMP, il ne faille pas opposer voiture et BHNS. Mais on finance comment ? Ah oui, c'est vrai en augmentant les impôts! Mauvaise nouvelle pour les entreprises locales : le Versement Transports va augmenter beaucoup pour pouvoir se payer ce scénario A, projet du siècle dernier.

En réalité, tout est dit dans cette synthèse finale :

Alors, longue vie à l'air pollué d'Annecy ! Et au passage, inutile de s'excuser 2 ans après pour les phrases désagréables qui ont été dites à mon endroit. Après l'épisode des déchets de Cannes où certains de mes amis prédisaient, pour réfuter mon opposition, une hausse spectaculaire de la taxe d'enlèvement des ordures ménagères, résultat elle avait baissé... Après l'épisode Jeux Olympiques... et ce dernier épisode, j'ai l'habitude. J'espère que nous allons enfin assumer le rôle qui est le nôtre à l'agglomération : celui d'opposants constructifs mais résolus qui ne cherchent ni à dézinguer le soldat Rigaut, ni d'ailleurs à le sauver, mais qui font valoir leurs idées et leurs analyses, en toute cohérence dans le temps.

La droite UMP-UDI met en place son projet pour l'agglomération d'Annecy. Elle a été élue pour çà (même si je le regrette). A nous, progressistes, de dire qu'un autre projet est possible, qu'il est plus respectueux de l'environnement et des populations, et qu'il coûte moins cher. C'est au prix de ce travail de cohérence que nous jouerons un jour, j'en suis convaincu, un rôle bien plus important au sein de cette agglomération pour nos concitoyens.









Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire