lundi 29 décembre 2014

Nous sommes 50 943 Annécien(ne)s

L'Insee vient de sortir les derniers chiffres de la population en Rhône-Alpes
http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?reg_id=8&ref_id=21971#inter1

Figure 1 - La population augmente dans huit communes sur dix


                                1999           2007         2012     99-12  07-12  SN*  SM*
Lyon445 452472 330496 3430,71,00,90,1
Saint-Étienne180 210175 318171 483-0,3-0,40,5-0,9
Grenoble153 317156 793158 3460,30,20,8-0,6
Villeurbanne124 215138 151146 2821,31,21,3-0,1
Valence64 26064 80362 4810,1-0,70,6-1,3
Vénissieux56 06156 93561 1830,21,41,40,0
Chambéry55 78657 42058 0390,40,20,6-0,4
Annecy50 34851 11950 9430,2-0,10,3-0,4
*SN : solde naturel
*SM : solde migratoire

Comme on peut le voir, nous sommes désormais 50 943 Annéciennes et Annéciens soit -0.1% depuis le recensement de 2007.

Les chiffres sont là et sont têtus (conformément à ce que j'avais dit à M. Rigaut lors de notre débat de Janvier dernier en pleine campagne des élections municipales sur France 3) : à Annecy, sous JL Rigaut (élu maire pour la première fois en 2007 suite à la démission de M. Bosson), la population a diminué !
Enfin une vérité rétablie même si elle embête le maire qui avait dit le contraire à l'époque. Mais en campagne certains racontent ce qui leur plait...

Pourquoi est-ce gênant ? Parce que dans le même temps, le nombre de construction d'immeubles sur Annecy n'a jamais été aussi important. On voit des grues partout.

D'où cette question : alors pour qui construit-on à Annecy ? La réponse s'impose : on construit d'abord pour des produits de spéculation immobilière, pas pour les besoins de la population locale. Le meilleur indicateur ? Le solde migratoire (dernière colonne du tableau) c'est-à-dire la différence entre les arrivées et les départs d'Annecy est très nettement négatif (-0.4%). Si de nouveaux habitants arrivent en ville, beaucoup d'Anneciens quittent Annecy. Les raisons sont connues : principalement le prix de l'immobilier. Or qui arrive ? En majorité des retraités et des cadres avec des revenus conséquents.

Dit autrement, Annecy s'embourgeoise et vieillit. Parce que la volonté municipale n'est pas d'avoir une politique du logement pour les familles annéciennes et les salariés aux revenus modestes.

Notre combat pour l'encadrement des loyers (motion que nous avions déposée en conseil municipal et rejetée par la majorité), pour la construction de logements intermédiaires (avec de l'accessions à la propriété aidée) ou bien encore pour plus de logements sociaux prend en compte cette réalité et apporte des solutions. Nous voulons que nos enfants et les salariés modestes puissent continuer demain à vivre à Annecy.

Annecy ne doit pas devenir une ville de moins en moins peuplée, habitée par des personnes de plus en plus riches. Elle doit au contraire attirer et garder ceux qui font la vitalité d'une ville : sa population active et ses jeunes. Voila pourquoi nous nous battons pour un autre projet de société à Annecy !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire