mardi 16 décembre 2014

L'indécence de M. Rigaut

L'indécence en politique c'est quand un maire, à peine élu, décide de s'octroyer une hausse de 1000€ de ses indemnités (et 1000€ de plus comme président de l'agglo) pour compenser la perte future de son mandat de conseiller général.

L'indécence en politique, c'est quand ce même maire, enfourchant la rengaine de l'austérité, explique à qui veut l'entendre qu'il n'y a plus d'argent pour les Annéciens.

L'indécence en politique, c'est quand quelqu'un qui s'est octroyé plus de 30% d'augmentation d'indemnités propose un budget où les agents municipaux sont mis à la diète et les salaires gelés.

L'indécence en politique, c'est quand ce maire fait voter un budget dans lequel les subventions aux associations, notamment celles du secteur social et celles qui emploient du personnel, sont gelées à 0% alors que lui-même s'est largement servi pour ses indemnités.

L'indécence en politique, c'est de se demander encore, comment en conscience de tels comportements peuvent être tolérés, comment ces gens-là, à plus de 8000€/mois peuvent regarder dans les yeux, le matin en arrivant à la mairie, les agents de catégorie C dont le salaire ne dépasse pas de beaucoup le SMIC.

Mais la plus grande indécence en politique, c'est de voir des électeurs continuer à voter pour des élus qui pourtant ne méritent que le mépris pour de tels comportements.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire