vendredi 5 décembre 2014

Centre des congrès : un trou de 597 136 € en 2013

Je me rends compte que j'ai oublié de vous parler du rapport d'activité du centre des congrès (actuel) de l'Impérial présenté au conseil d'agglo le 02 octobre dernier. Je vous le mets en lien : ici.

Ce rapport d'activité fait apparaître pour 2013 un déficit de fonctionnement de 597 136€, près de 600 000 euros. Les raisons de ce trou: nul besoin de les chercher longtemps, elles sont explicitement inscrites dans la délibération.

"Toutefois, le chiffre d'affaires par congressiste est passé de 52€ en 2012 à 49€ en 2019, du fait d'une négociation quasi systématique des organisateurs de congrès pour bénéficier d'une réduction des tarifs". En français dans le texte, cela signifie que la concurrence sur le marché des congrès (qui s'accentue avec des construction quasiment partout de nouveaux centre des congrès. Chez les politiques, il y a comme cela des modes, ce fut les salles des fêtes, les médiathèques, maintenant les centres des congrès, tout le monde veut le sien !) est telle que ce sont les clients qui font les prix et imposent des réductions systématiques. Il faudra bientôt payer avec de l'argent du contribuable pour les faire venir...

"Pour rappel, depuis 2011, la crise de la dette avait conduit à rendre les entreprises plus frileuses dans l'engagement de leurs projets de séminaires ou autres événements professionnels. Toutefois, en 2013, il est constaté une petite (toute petite ndlr) reprise mais surtout de plus en plus de négociations tarifaires pour aboutir à la concrétisation des réservations." Traduction : les organisateurs demandent de plus en plus de petits cadeaux connexes pour accepter de venir à Annecy en congrès. La course à l'accueil de congrès en France et dans le monde conduit à un paradoxe inadmissible sur lequel devrait se pencher sérieusement le législateur : les contribuables financent des "à-côté" pour attirer des entreprises qui, pour la plupart d'entre elles font des bénéfices confortables...

Je crois que ces quelques lignes disent bien la mutation profonde qui touche le secteur des congrès depuis quelques années. Ces mutations doivent être analysées et prises en compte. Or, le projet (que dis-je la nécessité) de construire un nouveau centre des congrès a été conçu avant ces mutations, notamment la numérisation des congrès à distance (quand on a un maire adjoint en charge de la ville du futur, cela devrait avoir du sens de se poser ce genre de questions).

Je suis inquiet sur l'avenir financier du fonctionnement du futur nouveau possible centre des congrès. Celui-ci étant plus gros, il générera à coups surs plus de déficits de fonctionnement. Combien ? Nul ne le sait puisque malgré mes demandes répétées, une liste de plus de 30 questions, aucun business plan, aucune projection financière n'a été réalisée à ce sujet. On ne sait pas ce que va couter ou rapporter ce nouvel équipement ! Un comble, et une légèreté coupable dans la gestion des deniers publics. Aucune entreprise (comme d'ailleurs aucun particulier) ne se lancerait dans un tel investissement sans avoir calculé sa rentabilité. Mais à l'agglo ce sont les élus qui décident et les contribuables qui payent !

Je continue de penser qu'il nous faut un nouveau centre des congrès, un centre des congrès du futur, 2.0, pas un centre des congrès à la papa comme jadis, et surtout pas là où il est prévu. Un centre des congrès modulable et multifonction, pour assurer sa rentabilité financière, qui puisse accueillir d'autres activités (culturelles, sportives notamment). Pas le projet qui est porté par l'agglo.

PS: je ne commenterai pas le clapotis de l'essor savoyard à mon sujet. Ceux qui veulent croire que je ne fais rien pour les Roms et que j'arrive "après la bataille" sont libres de le croire. Pour ceux qui savent ce que je fais comme travail sur ce dossier comme sur tant d'autres, je leur conseille d'hausser les épaules et de poursuivre leur chemin. Enfin je ne reviendrai pas non plus sur la supposée victoire de M. Rigaut au sujet des Trésums, j'ai déjà expliqué mon point de vue très récemment sur ce blog.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire