mercredi 31 décembre 2014

Bonne année 2015 !

Cher(e)s ami(e)s,

L'année 2014 a parfois été difficile : chômage, maladie, difficultés financières et autres mésaventures ont été trop souvent le lot de beaucoup d'entre nous. Souvenons-nous aussi de ces bonheurs que nous avons eu la joie de partager.

Je suis optimiste pour 2015 car je suis convaincu que des changements profonds sont en route. Je ne parle pas seulement de certains changements politiques, trop longs à aboutir et souvent trop abstraits. Je parle de ces changements bien réels, liés à cette imagination collective de notre jeunesse. Quand je regarde les générations qui ont 20 ans aujourd'hui, je mesure qu'avec 10 ans de plus, je me situe à la charnière entre un monde qui se finit et un nouveau monde qui commence.

Internet et les technologies numériques sont en train de bousculer notre manière de vivre le monde, pour le meilleur et parfois pour le pire. Je ne veux en retenir, pour ces vœux, que le meilleur. Quand je vois ces jeunes qui n'achètent plus le four micro-onde mais se le prête, ces jeunes qui organisent des fêtes, des manifestations via Facebook, la montée en puissance du partage d'informations, blablacar et toutes ces applications de partage... je me dis que le monde est vraiment en train de changer.

Nous sommes en train de basculer, petit à petit, dans l'économie du partage, sortant ainsi de l'économie de la possession. C'est une nouvelle manière de consommer, qui crée aussi du lien social. Ce lien sera-t-il plus ou moins solide que les liens d'antan ? Seul le temps nous le dira. Mais une chose est sûre, nos jeunes, loin des clichés de l'égoïsme et du matérialisme des générations précédentes, sont en train de créer de nouvelles formes de consommation et de solidarité. Parfois elles nous dépassent, nous ne comprenons pas tout. C'est la roue des générations qui tournent.

Mais nos jeunes ont la tête sur les épaules. Ils ont su s'approprier ces "nouvelles" technologies. Aujourd'hui on n'achète plus, on prête ! C'est un formidable changement de mode de vie, qui accompagne la nécessaire réduction du gaspillage de nos ressources naturelles.

La 3e révolution industrielle promise par Jérémy Rifkin est en marche. Elle produit déjà des changements plus profonds.
Sur Annecy, Vélonecy, Roule and Co, Citélib, l'accorderie, de nombreuses associations... sont les acteurs bien réels de ce changement. Nous avons des atouts formidables dans le numérique pour devenir les leaders de demain. Enclenchons, encourageons ce changement dont personne n'imagine aujourd'hui l'impact futur. N'ayons pas peur. Au contraire, réjouissons-nous car l'humain et la nature sont en passe de retrouver leur place centrale dans le système économique. Bien sûr, cela prendra du temps, mais l'évolution a commencé et rien ne pourra l'arrêter.

Cette société du partage passe aussi par le respect des personnes et de l'environnement. En 2015, nous parlerons beaucoup de la fusion des communes autour et avec Annecy. Je souhaite que cette question fasse l'objet d'une vraie concertation pour associer réellement la population et écrire tous ensemble une nouvelle page de notre histoire.

L'avenir des Haras sera aussi un enjeu pour l'avenir. Dans cette vision d'une économie du partage (et non plus de l'accaparement), je continuerai à porter l'idée d'un lieu entièrement ouvert aux Annéciens, avec notamment la création d'une véritable maison des associations, lieu de partage, de création de richesses, et de rencontres.
Il ne peut y avoir de respect des individus sans que ceux-ci n'aient accès au logement à des prix raisonnables. Je continuerai à me battre pour que se loger ne soit plus un privilège, mais soit réellement un droit pour tous les citoyens.
La question du respect du cadre de vie est également importante. C'est pourquoi j’œuvrerai pour que le parc des Capucins, propriété de la ville depuis plus d'un an et demi, soit ouvert aux Annéciens dès ce printemps pour vous offrir ce lieu de ressourcement, de rencontre et de contemplation.

Bonne année 2015 à tous !



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire