mercredi 3 septembre 2014

Un département à deux vitesses ?

Voici une carte que j'ai trouvé sur le site d'Alternatives économiques et qui concerne avant tout le risque d'échec scolaire. Pourtant, cette carte en dit plus long que cela.



Premier enseignement : bien sûr la Haute Savoie est bien lotie, même si on note un point de vigilance en moyenne vallée de l'Arve.

Mais ce qui me frappe, c'est la différence de nuance de vert entre l'Est et l'Ouest du département. L'est, plus montagneux, a effectivement une démographie plus vieillissante. Cette partie du département, plus rurale, a une économie largement dominée par le tourisme. On voit d'ailleurs, les difficultés liées à ce genre d'activités. Les populations originaires de ces communes peuvent y rester, mais peu de nouvelles populations s'y installent (d'où un certain vieillissement). Le tourisme provoque un flux migratoire pendulaire (hiver et été) de travailleurs saisonniers.

Au contraire, l'Ouest du département (un axe Thonon, Annemasse, Annecy) combine à la fois croissance démographique et vitalité économique (donc des ressources pour financer les biens culturels notamment). Une partie de cette vitalité provient y compris des travailleurs frontaliers. Et là il faudrait se poser la question de cette possible "dépendance".

La Haute Savoie des villes, et la Haute Savoie des montagnes. Cette réalité qui semble se dessiner doit allumer chez les élus un petit voyant de vigilance : ne pas laisser une partie du département décrocher.
Nous devons aussi l'avoir en tête au moment où l'on se pose la question de la réorganisation de nos territoires et de nos collectivités. 

Et puis voilà un beau sujet de réflexion pour les candidats aux élections sénatoriales. Car on ne peut s'empêcher de superposer cette carte avec celle du vote FN et on y trouvera de nombreuses similitudes (Cluses par exemple).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire