mercredi 13 août 2014

Comment Rigaut veut vous interdire une partie du parc C. Bosson

Il aura fallu des décennies pour que les municipalités successives, de Charles à Bernard Bosson, réalisent l'ouverture des rives du lac au public, sur Annecy.

Le maire actuel n'aura pas besoin d'autant de temps pour saccager cet héritage et brader la presqu'île d'Albigny. Depuis 4 ans, c'est un déluge d'attaques contre notre lac.

Après le projet de construction d'un nouveau centre des congrès en bord de lac, après la privatisation d'une partie du parking public de l'Impérial au seul profit des clients du palace, voici venu le temps de l'interdiction des pelouses du parc Charles Bosson au public. 

Par arrêté municipal du 12 juin 2014 (cliquez pour lire, art. 3 point n°4), le maire d'Annecy décide l'interdiction d'accès au public de la pelouse d'une partie du parc Charles Bosson (partie hachurée en bleu).

Annexe 4 de l'arrêté municipal
Tout l'espace de la roseraie est dorénavant interdit au public. Les panneaux n'ont d'ailleurs pas tardé à faire leur apparition.


Cette interdiction est un scandale. Cet espace est apprécié des Annéciens et des touristes qui ont pris l'habitude de se l'approprier soit pour flâner au milieu des roses, soit pour s’asseoir un moment. C'est pourquoi j'ai engagé un recours contre cet arrêté municipal.

Depuis des décennies, le parc Charles Bosson est totalement libre et ouvert au public. L'année dernière, la ville a même dépensé plusieurs dizaines de milliers d'euros pour y installer un arrosage automatique. En interdire une grande partie au public revient à renoncer à des années d'efforts et de combats menés pour le bien de tous les Annéciens. C'est une trahison !

Chacun pourra, à ce moment, se remémorer les belles promesses de M. Rigaut d'une presqu'île largement ouverte au public grâce à la construction d'un nouveau centre des congrès...

Alors, pourquoi cette interdiction ? A qui profite-t-elle ? Nul besoin d'être grand clerc, ni de lire dans le marc de café pour savoir lire une carte. L'espace ainsi libéré de la "populace annécienne" offrira une vue dégagée pour les clients de l'Impérial vers le lac.  Chacun sait que les tensions ont toujours été vives entre les différents exploitants de l'Impérial et la ville sur la question de l'occupation de l'espace sur la presqu'île. Les uns souhaitent s'approprier l'espace pour y faire tantôt une piscine, tantôt des tennis, un solarium... La ville, jusque là, avait toujours refusé, rappelant que le contrat était clair : à l'Impérial l'exploitation à l'INTERIEUR du bâtiment, à la ville et aux Annéciens les accès EXTERIEURS.

Alors cette interdiction : premier pas vers une privatisation comme celle du parking ? Y a-t-il eu négociations ? Si oui, s'agit-il de négociations ayant eu lieues avant le changement de propriétaires mais dévoilées après les élections ? Voici quelques questions que l'ont peu légitimement se poser, sachant qu'aucune raison technique (protection de la pelouse par exemple) n'est valable pour cette interdiction.

Autre élément allant dans le sens d'une interdiction en faveur de l'Impérial : la nouvelle terrasse de la brasserie de l'Impérial qui, elle aussi, empiète largement et honteusement sur le domaine public, privatisant ainsi un espace non négligeable.

Pour rappel, le domaine public commence au raz des murs de l'Impérial. Cette terrasse rogne donc la partie engazonnée, plus une partie du chemin. Résultat : malgré une journée ensoleillée et du monde dans le parc, plus personne n'ose passer sur l'allée devant la terrasse de peur de gêner. Privatisation due l'allée piétonne et jonction avec la roseraie ?

Au passage, j'invite les commerçants d'Annecy, particulièrement ceux de la vieille ville, à méditer cet exemple de débordement de terrasse, eux qui prennent des sanctions dès lors qu'ils dépassent à peine de leurs clous. Deux poids, deux mesures ?

La décision d'interdire une partie du parc Charles Bosson au public va à l'encontre de ce qui a fait l'histoire et de ce qui fait l'âme d'Annecy. La méthode (un arrêté municipal pris sans discussion en début d'été) est tout aussi détestable. Merci aux Annéciens qui m'ont alerté fin juillet de ce changement et m'ont ainsi permis de réagir dans les temps (2 mois max après la promulgation de l'arrêté).

Tout comme j'ai toujours combattu tous les projets qui réduisaient l'accès au public des rives de notre lac (centre des congrès, privatisation de parking, stade olympique...), j'ai bien l'intention de mener ce nouveau combat. Je veux que les générations futures puissent elles aussi bénéficier d'un accès libre et gratuit au lac et aux pelouses entretenues par l'argent public. Je veux que ce qui a été permis pendant des décennies reste la règle.

Le combat pour la protection du lac au profit de tous est un combat long, de chaque instant. Il faut toujours résister aux puissances de l'argent pour garder le cap. C'est le sens de mes actions et de mes votes pour protéger notre lac au bénéfice de tous.

12 commentaires:

  1. M Duperthuy venez un jour de canicule au mois d'aout vous promenez dans ce parc et vous comprendrez pourquoi le Maire a été obligé de prendre cet arrêté. Il y a des comportements inacceptable de certaines catégories d'individus qui prennent le parc pour une poubelle et le lac pour une salle de bain..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et bien il faut sanctionner ces personnes là, et non punir l'ensemble de la population !

      Supprimer
  2. Il y a des comportements honteux sur le net, sur les routes, dans nos écoles, dans la police, et même dans nos mairies, ainsi qu'à l'Assemblée et au Sénat.
    on ferme tout?

    RépondreSupprimer
  3. Faisons un grand pique-nique pour montrer notre mécontentement !

    RépondreSupprimer
  4. J'aimerais répondre au premier commentaire et vous dire que la ville d'Annecy emploie des jeunes pour nettoyer la plage d'Albigny tout les matins d'été. Je pense que le budget pour construire un centre de congrès dépasse très largement l'emploie de quelques jeunes pour nettoyer la presqu'île.
    Après avoir mit le parking payant a l'Impérial et interdit l'accès au parc C. Bosson, qu'attendez vous ? Que les gens fassent le tour du lac pour trouver un coin de soleil pour profiter du lac ?

    De pire en pire, c'est lamentable !!

    J'opte pour un énorme pique nique aux jardins de l'Impérial.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour et merci pour ce commentaire auquel j'adhère. concernant l'idée d'organiser un pique-nique pour montrer notre désapprobation, elle mérite d'être effectivement étudiée (même si je rappelle les pique nique sur ce lieu sont interdits depuis des années). Néanmoins, étant à l'origine d'un recours gracieux, j'estime que je dois attendre la réponse de la mairie avant d'envisager une telle action. Peut-être M. Rigaut a-t-il écrit son arrêté dans la précipitation et, comme il nous l'explique dans la presse du jour, celui-ci ne reflète-t-il pas sa pensée profonde... Grâce à ce recours il a la possibilité de rectifier le tir en profondeur. Je lui laisse cette opportunité avant d'envisager d'autres actions. Mais les citoyens et les collectifs ou autres associations sont libres d'organiser ce que bon leur semble. Et j'y participerais alors avec plaisir.

      Supprimer
    2. En tant que jeune des environs d'Annecy, je peux vous assurer que nous prenons soin de ne laisser pas de déchets.. A quand ce pic nique pour montrer notre amour de ce parc PUBLIC ?

      Supprimer
    3. Bonjour monsieur Duperthuy, où avez-vous lu que monsieur le Maire a expliqué que cet arrêté ne reflétait pas sa pensée profonde ? J'ai beau lire et relire la presse du jour je ne trouve rien.

      Supprimer
    4. Le pique-nique, le pique-nique. Très bonne initiative.

      Supprimer
  5. Je suis scandalisee par cette decision et desesperee par ce maire qui met a mal ce que les Bosson ont su "construire" grace A leur vision

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout a fait d'accord avec ce constat

      Supprimer
  6. Pourquoi pas une pétition ? il faut absolument faire cesser les prétentions de ces irresponsables qui mettent à mal l'image de notre ville

    RépondreSupprimer