dimanche 13 juillet 2014

Mon territoire, mon bien, ma possession, mon autorité

MM.Gaymard et Monteil ont annoncé par voie de presse leur intention de fusionner les départements de Savoie et Haute Savoie dans une collectivité territoriale unique.


Personnellement, je soutiens cette initiative. Il faut ouvrir un débat en vue d'aboutir rapidement à une fusion de nos deux départements dans une collectivité unique.


Par contre, je condamne la méthode. Une fois encore ces grands élus agissent avec nos départements comme s'il s'agissait de leur baronnie, de leur fief à eux. Sans discuter avec personne, sans concertation ou débat préalable, ces élus annoncent avec trompettes et tambours des fusions à foison. Fusions de régions, fusions de départements, fusions de communautés de communes, fusions de communes... N'en jetez plus, la coupe est pleine !


Bien sûr, il faut réformer nos institutions. Mais pas comme çà. Pas entre quelques élus.


Après M. Accoyer et M. Rigaut, MM. Gaymard et Monteil jouent aussi aux petits ducs de province et se croient autoriser à décider de tout, tous seuls, pour ce qui concerne leur territoire.


Cette méthode est antidémocratique et elle ne permet pas le consensus nécessaire, l'unité républicaine (de plusieurs forces politiques) qu'il faut pour porter de grands changements. Car fusionner pour porter notre avenir commun oui, mais fusionner pour sauvegarder le pouvoir de nos barons locaux : non.  


L'avenir de notre territoire, l'avenir de la Savoie, mérite mieux que des coups médiatiques. Je souhaite qu'un débat sérieux, argumenté et ouvert puisse avoir lieu avec tout le monde. On construit des institutions pour 50 ans, cela mérite bien qu'on passe un peu de temps pour en discuter sérieusement, vous ne croyez pas ? Je crois, moi, en l'intelligence des citoyens et en leur capacité à se faire une idée claire sur ces questions par eux-mêmes. Et puis ensuite, les députés pourront porter une voix collective, donc plus forte, une voix non partisane, non politicienne. La voix des populations locales.


Ne tombons pas, comme je l'ai lu de la part de M. Monteil, dans des polémiques politiciennes sur ce sujet. L'idée de fusion transcende les clivages politiques traditionnels (on l'a bien vu en Alsace). A gauche comme à droite, il y a des partisans et des adversaires. Messieurs, ne jouez pas les petits élus de droite locale qui veulent tirer la couverture à eux (en essayant de faire oublier qu'ils n'ont rien fait sur cette question depuis 40 ans et se réveillent bien tard...). C'est notre avenir qui est en jeu. C'est sérieux.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire