mercredi 23 juillet 2014

Conflit Israël-Palestine

Depuis plusieurs jours, la nouvelle opération israélienne en territoire de Gaza déverse son flot d'horreurs et de malheurs. Je suis horrifié et blessé par les images de ces civils victimes des tirs et des violences.


Depuis tout petit, le conflit israélo-palestinien fait partie de ma vie. Au point où certains disent : "ca ne se terminera jamais".


Certes, c'est un conflit compliqué et je n'ai pas la prétention de mieux le comprendre que quiconque. Ce que je peux dire, c'est que je trouve que l'Etat d'Israël en utilisant une violence démesurée ne se grandit pas. En confondant les extrémistes du Hamas avec tous les palestiniens, il fait payer à des innocents des faits (les tirs de roquettes) qui ne sont pas de leur responsabilité. Comme si en 1945 nous avions condamné l'ensemble des Français pour les crimes commis par Vichy.


De l'autre côté, il faut aussi condamné le recours systématique à la violence par le Hamas. Les populations civiles d'Israël ont droit de vivre dans la paix et la sécurité. Ce climat d'insécurité permanent est intolérable.


Il n'empêche que chacun pourra juger de la disproportion de la réplique israélienne sur Gaza. Le tapis de bombe n'a jamais ramené ni la paix ni la sécurité.


Alors que faire ? Il y a bien des manifestations organisées ici en France. Personnellement, je n'y participe pas. En réalité, elles me font peur. Les slogans m'effraient, certains participants m'effraient.


Par contre, je suis certain que dans la patrie des droits de l'Homme, l'interdiction de manifestations encadrées est une faute politique. Je condamne les débordements, fruits d'une ultra-minorité, mais l'interdiction n'a jamais été une solution.


Alors pourquoi cette impunité pour Israël quand on voit la lenteur des réactions internationales ? Parce qu'il s'agit de religions ? Parce qu'il y a eu la Shoah ?


Nul ne nie ou ne remet en cause l'abomination du crime nazi, contre les juifs et contre d'autres minorités aussi (qu'on oublie généralement de citer). Mais personnellement, parce que je suis des jeunes générations et que je n'ai rien à voir avec ces crimes, je ne me sens nullement responsable de cela. Et je crois qu'il faut parfois ranger dans les livres d'Histoire ce qui relève de l'Histoire, sans oublier mais sans que cela ne gouverne systématiquement le futur. L'Etat d'Israël, lorsqu'il commet des horreurs, doit être condamné comme n'importe quel autre Etat.


La solution passe par la coexistence pacifique entre palestiniens et israéliens. Depuis des années, les occidentaux soutiennent une solution à deux Etats, sans jamais se donner les moyens de mettre en œuvre cette solution. Cette solution n'a qu'une seule base juridique : le retour aux frontières de 1967. Or, factuellement, cela est impossible. L'expansion des colonies israéliennes rend cette solution illusoire.


Alors, pourquoi ne pas réfléchir à un seul Etat, fédéral et laïc ? Fédéral parce qu'il existe visiblement trois entités au moins en terre de Palestine : la partie majoritairement juive (Israël), la Cisjordanie et la bande de Gaza. Laïc parce que pour vivre ensemble avec une même nationalité, palestiniens et israéliens doivent renoncer aux distinctions religieuses. Bien sûr c'est peut-être utopique. Les uns devant renoncer au sionisme (cette idéologie d'un Etat juif pour les juifs), les autres à leur légitimité historique sur ce territoire.
Pourquoi ne pas imaginer un Etat commun reconnaissant sa diversité, avec des institutions politiques garantissant l'égalité des citoyens quelque soit leur religion ? Pourquoi ne pas envisager de faire tomber les murs pour construire un Etat plurinational qui garantisse non pas la suprématie des uns sur les autres, mais leur coexistence pacifique avec les mêmes droits? Plusieurs Etats dans le monde sont construits sur ce modèle plurinational. Certes cela ne fonctionne pas toujours, on le voit aujourd'hui en Bosnie par exemple. Mais cela serait un premier pas vers une sortie par le haut.


Face à un conflit qui s'éternise pour satisfaire les camps les plus extrémistes (Hamas, extrémistes juifs) et empêcher l'émergence d'un Etat prospère, sûr et démocratique au Moyen-Orient (on voit tout le rôle de l'Iran par exemple), la solution à deux Etats ressemble de plus en plus à un leurre alors que chaque jour les colonies rongent le territoire palestinien. Ce sont aux modérés de ces deux pays de trouver les solutions (je n'oublie pas les milliers d'israéliens qui manifestent eux aussi contre ce conflit). Soyez imaginatifs ! Et ne vous interdisez pas de créer enfin une nouvelle nation arc-en-ciel.

1 commentaire: